DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Championnats du monde de Judo : le Japon domine une fois encore les épreuves mixtes

Par Euronews
euronews_icons_loading
Championnats du monde de Judo : le Japon domine une fois encore les épreuves mixtes
Tous droits réservés  International Judo Federation
Taille du texte Aa Aa

Pour cette ultime journée de Championnats du monde de Budapest, les judokas se sont affrontés lors des épreuves en équipes mixtes. Une compétition qui met l'accent sur l'équité entre les sexes : chaque équipe nationale est composée de 3 hommes et de 3 femmes.

Depuis sa création en 2017, cette épreuves mixte a toujoursété remportée par le Japon, et cette fois encore, l'équipe nationale s'est qualifiée pour la finale. Elle y a affronté de nouveau les judokas français, ces derniers ayant réussi à l'emporter 4 à 1 face aux Ouzbeks.

Les Japonais ont pris un excellent départ lors du combat entre Hashimoto Soichi et Joan-Benjamin Gaba. Hashimoto a fini par l'emporter grâce aux points de pénalité.

Lors du deuxième combat, la Française Marie Eve Gahie a affronté Niizoe Saki. Grâce à un brillant Uchi-Mata, la Japonaise a réussi à s'imposer et à donner une avance de 2 à 0 pour son pays.

Le combat des -90kg opposait Kenta Nagasawa et Francis Damier. Là encore, le Japon l'a emporté, avec un waza-ari de Nagasawa.

4e victoire des Japonais enfin, lors du combat des + de 78 kg. Akita Maya a vaincu Léa Fontaine grâce aux points de pénalité, offrant au Japon son quatrième titre en épreuve mixte. "C'était ma première fois aux Championnats du monde, et j'étais la quatrième combattante. Le résultat de mon combat pouvait donc déterminer le résultat. Il y avait beaucoup de pression, mais j'ai gagné, donc je suis très heureuse", a déclaré Akita Maya après la remise des médailles.

Le Français quant à eux ont célébré leur médaille d'argent. "Je suis vraiment heureuse, je suis vraimentfière__ de mon équipe bien sûr, parce qu'ils ont tout donné," s'est enthousiasmé Marie-Eve Gahié après la remise du titre. "C'est une nouvelle équipe, une équipe jeune, je suis vraiment fièred'eux. Je suis sûr qu'un jour, en finale, nous allons battre les Japonais, je ne sais pas où, je ne sais pas quand, mais j'en suis sûre !"

Ketelyn Nascimento est devenue une véritable héroïne pour le Brésil. En battant la Russe Anastasia Konkina dans la catégorie des moins de 57 kg, elle a permis à son équipe de monter une nouvelle fois sur le podium pour obtenir la médaille de bronze.

Autre médaille de bronze pour l'équipe Ouzbèke, qui a réussi à battre l'équipe sud coréenne. L'Ouzbékistan accueillera d'ailleurs les prochains Championnats du monde, en 2022.