DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Allemagne : trois morts et cinq blessés graves dans une attaque au couteau à Wurtzbourg

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Policiers sur les lieux de l'attaque qui s'est produite à Wurtzbourg, en Allemagne, le 25 juin 2021
Policiers sur les lieux de l'attaque qui s'est produite à Wurtzbourg, en Allemagne, le 25 juin 2021   -   Tous droits réservés  KARL-JOSEF HILDENBRAND/AFP
Taille du texte Aa Aa

Une tuerie a eu lieu ce vendredi après-midi en plein centre-ville à Wurtzbourg dans le sud de l'Allemagne

Cette attaque au couteau a fait trois morts et cinq blessés graves. L'agresseur est un Somalien de 24 ans arrivé comme migrant en 2015. Il a été maîtrisé par un tir de la police dans les jambes. Selon un témoin, il a crié "Allah Ahkhar" lors de son acte. Mais le ministre de l'Intérieur régional de Bavière, Joachim Herrmann, a aussi précisé qu'il avait été récemment interné en hôpital psychiatrique.

"Nous l'avons vu, il avait un couteau très grand avec lui et il attaquait les gens", raconte une témoin, "plusieurs personnes ont essayé de lui envoyer des objets pour l'arrêter, des chaises, des parapluies, des téléphones. Mais ça n'a pas marché".

"brutalité vraiment incroyable"

Selon les autorités, le pronostic vital de certains blessés est engagé. L'enquête devra déterminer s'il s'agit d'un acte lié à l'islamisme ou à "l'état psychique" de l'agresseur. L'homme a été conduit à l'hôpital et était entendu par la police en soirée, selon Joachim Herrmann qui s'est rendu sur les lieux.

"L'enquête de la police devra déterminer si nous avons affaire à un acte lié à l'islamisme ou à l'état psychique" de l'agresseur, a-t-il ajouté, précisant que selon les équipes de secours, le Somalien avait fait preuve d'une "brutalité vraiment incroyable".

La parquet national anti-terroriste n'a pas été immédiatement saisi. Ce drame intervient dans un contexte tendu en Allemagne. Les autorités sont sur le qui-vive concernant la menace islamiste, depuis un attentat au camion-bélier revendiqué par le groupe Etat islamique qui avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin. Depuis 2009, les autorités allemandes ont déjoué 17 tentatives d'attentat de ce type, selon le ministère de l'Intérieur.