DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ethiopie : tournant majeur dans le conflit au Tigré

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Travail aux champs au Tigré, dans le nord de l'Ethiopie
Travail aux champs au Tigré, dans le nord de l'Ethiopie   -   Tous droits réservés  Ben Curtis/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

En Éthiopie, un tournant majeur dans la crise au Tigré. Ce lundi la capitale provinciale, Mekele, est repassée aux mains des rebelles et des autorités régionales, en conflit avec Addis Abeba. Un sérieux revers pour le gouvernement éthiopien, qui a déclaré un cessez-le-feu unilatéral après huit mois d'affrontements.

La nouvelle a été relayée par une chaîne affiliée à l'Etat qui a retransmis l'intervention d'Abraham Belay, le chef de l'administration pro-gouvernementale du Tigré. Ce dernier a appelé à un "cessez-le-feu humanitaire" à l'approche de la saison des labours.

Cette annonce reflète donc une poussée militaire des rebelles du Front de Libération du Peuple du Tirgré. Mais la situation sur le terrain reste très incertaine, les communications étant coupées avec la région.

Mekele avait été prise par l'armée fédérale en novembre 2020, après le lancement par le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, d'une offensive pour renverser les autorités locales dissidentes issues du Front de Libération du Peuple du Tirgré (TPLF). Plusieurs alertes ont été lancées sur un risque imminent de famine dans la région.

Dans la foulée de ces évènements, plusieurs pays dont les États-Unis, l'Irlande et le Royaume-Uni ont demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Tigré