DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les demandes d’asile ont diminué dans l’UE

Par Andreas Rogal
euronews_icons_loading
La directrice de l'EASO Nina Gregori
La directrice de l'EASO Nina Gregori   -   Tous droits réservés  Lukasz Kobus/EC - Audiovisual Service
Taille du texte Aa Aa

La pandémie de covid-19 a entrainé une diminution des demandes d'asile dans l'Union européenne. Avec 450 000 dossiers déposés l'année dernière, ce chiffre est l'un des plus bas depuis une décennie précise dans son rapport le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO en anglais).

L'agence souligne que cette réduction s'explique par la mise en place des mesures de restriction des déplacements et non pas par une baisse du nombre de personnes qui ont besoin d'une protection internationale.

Les demandes viennent toujours principalement :

  • de Syrie
  • d'Afghanistan
  • du Venezuela
  • de Colombie
  • d'Irak

Les principaux pays d'accueil restent les mêmes :

  • Allemagne
  • France
  • Espagne
  • Grèce
  • Italie

La crise sanitaire a éprouvé les systèmes d'asile révélant ses faiblesses mais aussi des points forts. "De nombreux Etats membres ont réagi très rapidement pour développer de nouvelles approches pour les enregistrements, de nouvelles approches pour les entretiens avec du travail à distance et des outils numériques", souligne la directrice de l’EASO Nina Gregori.

Pour la première fois depuis 2017 il y a eu plus de décisions en première instance que de nouvelles demandes déposées. Cela a permis de réduire d'environ un cinquième la liste d'attente qui compte près d'un million de personnes. Dans 42% des cas cela a débouché sur une forme de protection et 58% des demandes ont été rejetées. Par ailleurs, l'Union européenne a décidé de renouveler et de renforcer le mandat du Bureau européen d’appui en matière d’asile.

Journaliste • Grégoire Lory