DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Répétition générale sur le climat avant la COP26

Access to the comments Discussion
Par Jack Parrock  & Euronews
euronews_icons_loading
Répétition générale sur le climat avant la COP26
Tous droits réservés  Jack Parrock
Taille du texte Aa Aa

Combiner développement technologique et durabilité. C’est le défi pour les entreprises. A l’occasion du Austrian World Summit (sommet mondial autrichien) Apple assure avoir déjà atteint la neutralité carbone et que ses efforts se portent désormais sur le verdissement d’ici 2030 de la chaîne d’approvisionnement. "Notre engagement c’est la durabilité, la neutralité carbone, l’économie circulaire", explique la vice-présidente de la société Lisa Jackson.

La firme à la pomme a développé deux robots, Dave et Daisy, pour recycler les iPhones et d’autres appareils. Ils permettent de réutiliser certains composants, certains métaux et même des matières premières toujours extraites dans des pays où des inquiétudes demeurent sur les conditions de travail dans les mines. Apple dit vouloir aller au-delà des règles éthiques et environnementales. La société "veut devenir une entreprise leader, non seulement dans l’approvisionnement en matériaux mais aussi dans le recyclage et le réemploi des matériaux", affirme Lisa Jackson.

L’événement viennois est soutenu par la star hollywoodienne d’origine autrichienne, Arnold Schwarzenegger. Les défenseurs de l’environnement présents au sommet demandent aux entreprises surtout de la transparence. Elles doivent donner accès à des informations afin "que nous puissions évaluer leurs objectifs et dans le même temps nous assurer de leur responsabilité dans la façon dont elles obtiennent leurs produits", insiste Barbara Buchner, directrice de Climate Policy Initiative.

Cette rencontre à Vienne est présentée comme l’étape préliminaire avant la conférence internationale sur le climat, la COP 26, prévue à la fin de l’année à Glasgow. Si le président de la rencontre à venir se félicite des plans ambitieux présentés par le G7, Alok Sharma souligne la nécessité de voir "l’ensemble de la planète s’engager aussi et en particulier les gros pollueurs, il faut que les pays du G20 s’engagent dans cette voie".

A Vienne le président de la Lettonie insiste sur les risques politiques pour l'UE en cas de faiblesse de son action climatique. "L’Europe est la plus en avance. Mais si nous ne sommes pas sérieux concernant nos objectifs en faveur du climat alors nous perdront notre influence géopolitique ", prédit Egils Levits. La Commission européenne présentera justement dans moins de deux semaines de nouvelles propositions pour renforcer la trajectoire de l’Union européenne vers la neutralité carbone en 2050.