EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La peur a eu raison de la gay-pride en Géorgie

Des opposants à la marché des fiertés poussent un homme, à Tbilissi, Géorgie, le 5 juillet 2021
Des opposants à la marché des fiertés poussent un homme, à Tbilissi, Géorgie, le 5 juillet 2021 Tous droits réservés Shakh Aivazov/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Shakh Aivazov/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Géorgie, les organisateurs de la gay-pride ont annulé la marche prévue ce 5 juillet, face au refus du gouvernement d'assurer sa sécurité. Des anti-LGBT ont violemment manifesté leur colère toute la journée.

PUBLICITÉ

La peur a eu raison de la gay-pride en Géorgie. Ses organisateurs ont annulé l'événement, prévu ce 5 juillet. L'organisation LGBT "Tbilisi Pride" a annoncé que les autorités "ne semblent pas disposées à assurer la sécurité" et "entravent activement notre droit de nous réunir librement".

Le projet d'organiser la marche dans la capitale géorgienne a déclenché les manifestations des anti-LGBT, soutenus par des prêtres de l'église géorgienne. Ils ont affronté la police et attaqué des journalistes.

Plus tôt, le Premier ministre géorgien Irakliy Garibashvili avait demandé à "Tbilisi Pride" d'annuler sa marche. Une manoeuvre sans doute également politique, le chef du gouvernement a estimé qu'il y avait des "groupes d'opposition radicaux" derrière la marche des fiertés, liés notament à l'ancien leader du pays Mikhail Saakashvili.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Géorgie, une procession pour la pureté de la famille en réaction à la journée contre l'homophobie

Une progression de l’extrême droite dans l’UE inquiète la communauté LGBTQIA+

Loi anti LGBTQ en Irak : Bruxelles et Washington s'inquiètent