DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un certificat européen commun mais différents protocoles pour voyager

Access to the comments Discussion
Par Alberto De Filippis  & Euronews
euronews_icons_loading
Un certificat européen commun mais différents protocoles pour voyager
Tous droits réservés  ERIC LALMAND/AFP
Taille du texte Aa Aa

En un peu plus de trois semaines le certificat covid numérique européen est devenu un outil essentiel pour se déplacer dans l'UE. Mais son introduction ne signifie pas pour autant une normalisation des déplacements et des activités touristiques.

S'il existe un certificat commun, les Etats membres peuvent tout de même fixer des règles différentes pour les voyages entre les 27. L'Allemagne a par exemple réintroduit une quarantaine pour les voyageurs de retour de certains pays. D'autres gouvernements demandent l'établissement d'un certificat de localisation des passagers (PLF en anglais).

Ces différences accentuent les difficultés pour les compagnies aériennes en particulier lorsqu’il s’agit de vérifier le document européen. "A partir d'une petite enquête sur 30 pays il y a 15 façons de vérifier ces certificats", explique Michael Harrington directeur d’Aire (Airlines International Representation in Europe).

Les eurodéputés dénoncent aussi ce manque d'harmonisation. "Si nous avions eu plus de coordination dès le début, nous aurions probablement minimisé l’impact de manière plus efficace pour l'industrie et pour l'économie européenne", estime l'élu espagnol Pablo Arias Echeverria (PPE).

Avec la propagation du variant delta et l'augmentation du nombre d'infections sur le continent européen, plusieurs Etats membres changent à nouveau leur stratégie sanitaire au risque de déconcerter un peu plus les vacanciers et le secteur touristique. En conséquence les annulations s'accumulent et des millions d'emplois sont menacés.