DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les taliban avancent : intenses combats autour de trois grandes villes afghanes

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Les taliban avancent : intenses combats autour de trois grandes villes afghanes
Tous droits réservés  ΑΡ
Taille du texte Aa Aa

Quelques semaines après le départ des troupes américaines et de l'Otan, les forces armées afghanes défendent plusieurs grandes villes de l'avancée des combattants taliban. Les violences s'intensifient autour de plusieurs grandes villes du pays.

Tous les vols sont suspendus à l'aéroport de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. La seule piste d'atterrissage a été endommagées par des tirs de roquettes dans la nuit de samedi à dimanche.

L'aéroport abrite une base militaire essentielle pour approvisionner les forces afghanes, qui affrontent les taliban depuis des semaines dans les banlieues de la deuxième ville du pays.

Kandahar est l'une des trois capitales régionales menacées par l'avancée des combattants islamistes. C'est aussi le cas d'Hérat, la grande ville de l'ouest, où les talibans poursuivent aussi leur offensive, et Lashkar Gah, au sud, dans la province d'Helmand voisine de celle de Kandahar.

Un hôpital bombardé

A Lashkar Gah, la deuxième ville la plus peuplée d'Afgnanistan, un petit hopital été bombardé ce samedi, faisant un mort et plusieurs blessés, d'après le propriétaire du site. Selon lui, l'hopital a été visé par l'armée afghane, qui pensait que des talibans y étaient soignés, ce qu'il dément.

"J'ai fondé cet hôpital, et je suis en contact avec le personnel 24 heures sur 24. Il n'y avait aucun taliban là-bas, c'est une erreur. Il n'y avait que six membres du personnel sur place,des pharmaciens et des infirmières. Les deux infirmières ont été blessées. Un soignant est mort en martyr, et un autre a été blessé", a déclaré dans une interview Dr Mohammad Din Narewal, le proriétaire de l'hôpital.

Ces trois derniers mois, les talibans se sont emparés de vastes territoires ruraux du pays, au cours d'une offensive tous azimuts lancée à la faveur du retrait définitif des forces internationales du pays, désormais quasiment achevé.