DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grèce : les pompiers bataillent contre deux incendies inquiétants à Olympie et sur l'île d'Eubée

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
La Grèce toujours en proie aux incendies, ici près de l'ancienne Olympie
La Grèce toujours en proie aux incendies, ici près de l'ancienne Olympie   -   Tous droits réservés  -/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Incontrôlé, d'une violence rare, et aux multiples fronts : l'incendie qui ravage l'île d'Eubée en Grèce, au nord d'Athènes, donne du fil à retordre aux pompiers. Vent fort, faible visibilité à cause des fumées : les moyens aériens avaient du mal à survoler les multiples foyers du feu jeudi matin.

Des centaines de maisons ont brûlé ainsi que plus de 25 000 hectares de pinède, d'après les premières estimations. Environ 90 personnes ont été évacuées par la mer mercredi depuis la plage de Rovies, au nord-ouest de l'île, par les garde-côtes grecs. Jeudi matin, deux villages supplémentaires ont été évacués, selon l'agence de presse grecque ANA.

Une centaine de pompiers, aidés de sept hélicoptères et avions bombardiers d'eau, étaient mobilisés. Mais les maires de deux localités ont dénoncé le manque de moyens pour lutter contre cet incendie géant, dont le front s'étendait, selon les estimations de mercredi, sur une vingtaine de kilomètres.

Un feu a également pris près du village de l'ancienne Olympie dans l'ouest de la péninsule du Péloponnèse. Le feu se rapprochait du célèbre site archéologique mercredi soir. Après avoir brûlé une vingtaine de maisons, "le front du feu se dirige désormais vers la zone de Lala", une surface forestière montagneuse située au nord-est du site antique, a déclaré jeudi matin le préfet Nektarios Farmakis, interrogé par l'agence ANA.

Le village de l'Ancienne Olympie, habituellement bondé de touristes à cette époque de l'année, ainsi que six autres localités proches ont été évacuées mercredi.

Jeudi matin, plus de 170 soldats du feu, aidés d'une cinquantaine de véhicules et 6 hélicoptères et avions bombardiers à eau bataillaient encore, assistés de renforts de l'armée, selon les pompiers.

Les pompiers dû gérer 92 feux de forêt ces dernières 24 heures en Grèce, alors que le pays subit de plein fouet l'effet d'une canicule exceptionnelle. Des moyens supplémentaires sont arrivés de Chypre. Deux avions bombardiers d'eau suédois et 80 sapeurs-sauveteurs et sapeurs-pompiers français sont prévus en renforts.