Bélarus : le calvaire des exilés témoignage d'un couple parti pour fuir la torture

Bélarus : le calvaire des exilés témoignage d'un couple parti pour fuir la torture
Tous droits réservés AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les violentes répressions politiques ont poussé de nombreux Bélarus à l'exil. Témoignage d'un couple réfugié en Pologne.

PUBLICITÉ

L'été dernier des centaines de milliers de Bélarusses manifestaient contre la réélection d'Alexandre Loukachenko.

Personne ne croyait qu'il ait pu réunir 80 % des suffrages après avoir passé plus de 20 ans au pouvoir.

Les arrestations et les tortures ont fini par étouffer la protestation et poussé de nombreux opposants à l'exil.

Alexander Vilks et Tatiana Chuntava se sont réfugiés à Gdansk, en Pologne.

Alexander Vilks, opposant bélarusse en exil : "Chaque fois que je vois des vidéos de cette époque, que ce soit les miennes ou celles d'un autre n'arrive pas à cacher la douleur que je ressens. Souvent, les larmes me montent aux yeux quand j'y pense. C'est une partie de moi, une partie de ma vie qui ne disparaîtra jamais."

Le 14 août 2020, après plusieurs jours de prison Alexandre Vilks tombe dans les bras de sa mère.

Le jeune homme a alors 19 ans et devant les caméras, il baisse son pantalon et révèle les tortures qu'il a subi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE prépare de nouvelles sanctions contre le Bélarus

Pologne: le Bélarus fait peser la crainte de l’arrivée de clandestins

La Pologne : la sentinelle de la défense européenne ?