DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

France : plusieurs plages du Pays basque fermées en raison d'une algue toxique

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste
Archives : la grande plage de Biarritz, dans le sud-ouest de la France, le 27 juillet 2021
Archives : la grande plage de Biarritz, dans le sud-ouest de la France, le 27 juillet 2021   -   Tous droits réservés  IROZ GAIZKA / AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est une mauvaise nouvelle en pleine saison estivale. La présence d'une algue toxique sur le littoral basque, dans le sud-ouest de la France, ont poussé les autorités locales à fermer plusieurs plages.

En cause, l'Ostreopsis ovata qui se serait propagée ces derniers jours en raison de fortes précipitations. Cette algue, à l'odeur nauséabonde, libère une toxine entraînant "des réactions épidermiques et un état grippal" prévient la ville de Biarritz, l'une des trois municipalités avec Bidart et Saint-Jean-de-Luz qui ont décidé, par précaution, de fermer la baignade sur leurs plages.

Aucune date de réouverture des plages n'a été, pour l'instant, communiquée. Une réunion est actuellement en cours entre les différentes autorités administratives et sanitaire concernant la marche à suivre.

L'Ostreopsis ovata s'attaque à l'Atlantique après la Méditerranée

Si cette algue, d'origine tropicale, est très régulièrement détectée le long des côtes méditerranéennes durant l’été, c'est la première fois qu'elle est observée si massivement dans l'Océan Atlantique.

L'ONG Sufrider Foundation Europe, pointe la responsabilité du changement climatique dans la prolifération de cette algue, qui peut avoir des "néfastes sur la biodiversité marine et les usagers du littoral".

"L'apparition de l'algue Ostreopsis sur le littoral basque ces derniers jours a provoqué interrogation et incompréhension" indique Marc Valmassoni, expert en qualité de l’eau de l'ONG spécialisée dans protection des océans et de ses usagers. Pour expliquer la prolifération de cette algue, Marc Valmassoni pointe du doigt le changement climatique. "L'apparition d'Ostreopsis, dans cette zone géographique et avec ces impacts nous questionne fortement sur les dérèglements de la biodiversité dus au changement climatique et nous inquiète pour la santé des usagers de la mer" ajoute l'expert de l'ONG.

La présence de l'Ostreopsis ovata dans l'océan atlantique avait été déjà mise au jour grâce à des réseaux de surveillance. Mais l'actuel phénomène surprend par son ampleur. Sufrider Foundation a publié une brochure consacrée à l'Ostreopsis ovata pour mieux la connaître et mieux y faire face