DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les conséquences du 11 septembre sur les vies afghanes

Access to the comments Discussion
Par Anelise Borges
euronews_icons_loading
Emal Ahmadi raconte qu'il a perdu 10 membres de sa famille.
Emal Ahmadi raconte qu'il a perdu 10 membres de sa famille.   -   Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Le 11 septembre 2001, Emal Ahmadi n'a pas vu les deux avions frapper les tours jumelles à New York. A l'époque, l'Afghanistan était sous le contrôle des talibans, et les téléviseurs n'y étaient pas autorisés. Mais sa vie, et celle de nombre de ses compatriotes afghans, a été façonnée par ce jour-là, ainsi que par la guerre contre le terrorisme lancée par les Etats-Unis.

10 membres de la famille d'Emal ont été tués lors de la dernière frappe américaine contre l'Afghanistan. Les forces américaines ont déclaré que l'opération visait un kamikaze soupçonné de préparer une attaque contre l'aéroport de Kaboul. Mais Emal, pense le contraire : "Vous savez que les Etats-Unis ont fait la grosse erreur de cibler des civils ici. Comme vous l'avez dit, ce n'est pas juste. C'était une erreur".

La plus longue guerre des Etats-Unis

Le 11 septembre a déclenché la plus longue guerre des États-Unis et la plus meurtrière. Le conflit, a coûté la vie à plus de 2500 soldats américains. Le nombre de vies afghanes perdues, est lui estimé à plus de 150 000. Cela a contribué à propager la haine contre les Etats-Unis, que le pays tentait de vaincre.

Emal Ahmadi, leur transmet un message : "Mon message pour les Etats-Unis et les autres pays, c'est qu'ils essaient de ne pas se tromper en Afghanistan, en visant des civils. Parce que les Afghans aiment leur famille, énormément. Et quand ils perdent un père, un frère ou un fils, c'est très difficile pour eux".

Il indique qu'il ne ressent pas le besoin de se venger. En tant qu'ancien interprète de l'armée américaine, il avait demandé un visa, pour quitter l'Afghanistan. Des plans, anéantis par la récente arrivée des talibans au pouvoir.