DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Quelle statue devant la mairie de Rouen : Napoléon ou Gisèle Halimi ?

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
A gauche, la statue de Napoléon à Ajaccio le 15/03/2021 (par P. POCHARD-CASABIANCA) / A droite, Gisèle Halimi à Lille le 14/10/1981 (par B. HORVAT)
A gauche, la statue de Napoléon à Ajaccio le 15/03/2021 (par P. POCHARD-CASABIANCA) / A droite, Gisèle Halimi à Lille le 14/10/1981 (par B. HORVAT)   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

A Rouen, le maire a fait enlever la statue de Napoléon pour qu'elle soit restaurée. A cette occasion, il a ouvert un débat sur la représentation féminine dans l'espace public, évoquant la possibilité d'une statue à l'effigie de la militante féministe Gisèle Halimi.

En France, la statue de Napoléon retrouvera-t-elle son piédestal dans le centre-ville de Rouen ? En juillet 2020, le maire de la ville, Nicolas Mayer-Rossignol, a fait enlever la statue, ayant un besoin urgent d'être restaurée. Ce monument représentant l'empereur Napoléon Ier sur son cheval se trouve devant l’hôtel de ville depuis 1865.

A l'occasion du retrait de la statue pour travaux, l'élu socialiste a ouvert un débat sur la représentation féminine dans l'espace public. Un débat toujours d'actualité.

5% des noms des représentations dans l'espace public sont féminins.
Est-ce que c'est une représentation juste de l'humanité ?
Nicolas Mayer-Rossignol
maire de Rouen

Et le maire de la ville de souffler le nom de Gisèle Halimi, célèbre avocate et militante féministe française, décédée en juillet 2020.

Hors de question, ont répondu plusieurs élus d'opposition, ainsi qu'une partie de la population.

Consultation citoyenne

« C'est quand même une partie de notre mémoire, cette statue (de Napoléon), tonne un habitant de Rouen_. Ce__ n'est pas tellement le personnage qui compte, c'est le fait que cette statue était posée à cet endroit-là, qu'elle ait été faite avec le bronze de la bataille d'Austerlitz._ »

« Je pense qu'on peut faire les deux, estime un autre Rouennais. On peut mettre Gisèle Halimi sur une autre place. Et laisser Napoléon à sa place. »

Face au tollé, le maire de Rouen rappelle qu'il ne s'agit pas de "déboulonner" Napoléon, qui retrouvera bien un piédestal. Mais peut-être ailleurs. Il évoque la possibilité de déplacer cette statue sur l’île Lacroix, sur la Seine. Mais, assure-t-il, rien n'est décidé.

Une consultation citoyenne sur le sujet a été lancée samedi dernier à l’occasion des Journées du patrimoine.