EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Faut-il, comme la Lituanie, se méfier des téléphones chinois ?

Faut-il, comme la Lituanie, se méfier des téléphones chinois ?
Tous droits réservés Ng Han Guan/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Ng Han Guan/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Espionnage, censure : la Lituanie déconseille l'utilisation de téléphones portables chinois, qui collecteraient des données personnelles et bloqueraient des contenus sensibles, selon les recherches des utilisateurs. Notamment en ce qui concerne le Tibet, Taïwan, ou la démocratie à Hong Kong.

PUBLICITÉ

Les téléphones portables chinois sont-ils à éviter ? C'est en tout cas ce que pense la Lituanie : le ministère de la défense nationale déconseille leur utilisation. Une enquête menée par l'autorité de cybersécurité a révélé un transfert excessif de données vers des serveurs à l'étranger et la possibilité de filtrer à distance le contenu des navigateurs. Selon le ministère de la défense nationale, l'appareil Huawei P40 conduit par exemple les utilisateurs vers une boutique d'applications proposant des programmes potentiellement dangereux.

Le risque le plus important a été signalé avec le téléphone Mi 10T 5G de Xiaomi. Son navigateur a la capacité de détecter et de censurer quelque 450 termes concernant le Tibet, Taïwan ou la démocratie.

Le téléphone envoie également des données d'utilisation cryptées à un serveur situé à Singapour.

La Lituanie a récemment été impliquée dans une querelle de plus en plus profonde avec la Chine à propos de l'ouverture d'une mission diplomatique taïwanaise, la première dans l'UE sous son propre nom.

Pékin a pris la mesure inhabituelle de rappeler son ambassadeur et a forcé l'ambassadeur lituanien à partir. Les entreprises lituaniennes ont commencé à rencontrer de graves difficultés sur le marché chinois, mais Vilnius a reçu un soutien des États-Unis.

Auparavant, la Lituanie avait soutenu les manifestants pro-démocratie de Hong Kong et ses services de renseignement ont émis des avertissements publics concernant l'augmentation des activités malveillantes des acteurs chinois. Pourtant en Lituanie, en vertu des lois sur les marchés publics qui donnent la priorité au prix le plus bas, des équipements chinois sensibles ont été achetés par les organismes publics. Depuis 2020, quelque 200 institutions étatiques ont acheté près de 5 000 téléphones chinois jugés peu sûrs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

OTAN : la Chine est un soutien décisif à la guerre de la Russie contre l'Ukraine

L'OTAN fustige le rôle "déterminant" de la Chine dans le conflit en Ukraine