DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'OMS mise en cause dans des abus sexuels en R.D. Congo

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 27/09/2021
Le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le 27/09/2021   -   Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

L'organisation mondiale de la Santé (OMS) est mis en cause dans des cas de violences sexuelles en République démocratique du Congo. Reconnaissant des fautes, le patron de l'OMS a promis des sanctions.

« Un jour sombre pour l'OMS », c'est ainsi qu'a réagi le patron de l'organisation mondiale de la Santé à la publication ce mardi d'un rapport d'enquête accablant pour l'organisation onusienne. Ce document met en lumière des cas de violences sexuelles commises par des membres de l'OMS employés en république démocratique du Congo (RDC).

Pendant près d'un an, une commission indépendante a enquêté sur les allégations d'abus sexuels.

Et les conclusions sont sans appel, dénonçant des "défaillances structurelles" et des "négligences individuelles".

Je suis désolé, désolé de ce qui vous a été imposé par des personnes qui étaient employées par l’OMS pour vous servir et vous protéger.
Je suis désolé pour les souffrances continues que cet événement vous a causées.
Je suis désolé que vous ayez dû les revivre en répondant aux questions de la commission d'enquête.
Tedros Adhanom Ghebreyesus
directeur général de l'Organisation mondiale de la santé

Les faits se sont produits entre 2018 et 2020, lors de missions de l'OMS durant l'épidémie d'Ebola en RDC.

Des dizaines de femmes se sont vus proposer du travail en échange de rapports sexuels. Certaines ont aussi été victimes de viols.

Les auteurs présumés de ces violences sexuelles ont été écartés de leur poste.

Le patron de l'OMS a promis des "sanctions sévères" contre les coupables.