DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Législatives anticipées en Irak : les jeunes ont boycotté le scrutin

Access to the comments Discussion
Par euronews & AFP
euronews_icons_loading
Deux femmes participant aux élections législatives irakiennes - Bagdad, le 10/10/2021
Deux femmes participant aux élections législatives irakiennes - Bagdad, le 10/10/2021   -   Tous droits réservés  AHMAD AL-RUBAYE/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

C'est une participation très faible qui a marqué ce dimanche d'élections législatives en Irak. Le taux de participation "préliminaire" s'élève à 41%, a annoncé tôt ce lundi matin la Commission électorale, ce qui représente une abstention plus forte que lors du dernier vote en 2018.

Ces législatives sont le cinquième scrutin organisé depuis la chute de Saddam Hussein. Elles étaient prévues pour 2022 mais ont été avancées en raison des violents troubles qui ont agité le pays depuis la fin 2019.

Nombreux sont les jeunes qui pour protester contre la corruption endémique en Irak, ont appelé à boycotter le vote.

Viola von Cramon est la cheffe des observateurs de l'UE en Irak.
« Le taux de participation relativement faible de cette élection en dit long mais il ne m'appartient pas aujourd'hui de porter un jugement définitif et une évaluation à ce sujet. C'est un signal politique clair et on ne peut qu'espérer qu'il sera entendu par les politiques et par l'élite politique irakienne. »

En octobre 2019, des dizaines de milliers de jeunes avaient commencé à manifester contre les dirigeants du pays, corrompus et incapables de redresser l'économie du pays pétrolier, mais la répression, très dure, avait coûté la vie à 600 personnes, sans compter la série d'assassinats ciblés qui avaient suivi la mobilisation.