DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nan Goldin et Bette Gordon nous replonge avec Variety dans le New-York interlope des années 80

euronews_icons_loading
Variety
Variety   -   Tous droits réservés  Les films du Camélia
Par Frédéric Ponsard
Taille du texte Aa Aa

Nan Goldin, une véritable rock star de la photographie, était l'invité du Festival Lumière à Lyon pour une exposition de 35 photos.

Des clichés pris pendant le tournage du film Variety réalisé par la cinéaste Bette Gordon, dans les bas-fonds du New York interlope du tournant des années 70 et 80.

Sexe, drogues et rock'n roll, Nan Goldin a immortalisé une période aussi trouble qu'excitante...

Nous l'avons rencontré pour un moment de conversation intense et pétillant où elle nous révèle quelques dessous de ces clichés, la profondeur qu'elle y donne, ainsi que le souvenir d'un New-York aujourd'hui bien loin...

"Mon intention est de montrer l'âme des gens, de les toucher à l'intérieur... et de montrer ce que c'est que de vivre dans la peau d'une autre personne. Ces photos ont été prises sur le plateau du film. J'ai été barman dans ce bar pendant cinq ans à Times Square, quand Times Square était Times Square."
Nan Goldin
artiste photographe

La clientèle du bar ne la rebutait pas, au contraire, la vie était plus intense et colorée. Elle décrit le bar "comme une combinaison de travailleurs du sexe et de mauvais dealers de cocaïne, et d'artistes. Il n'y a jamais eu un endroit comme ça dans le monde entier, une bonne cuisine, des touristes japonais, les membres du groupe The Clash et des gens du quartier, la plupart étaient des gens du quartier."

"Cette exposition parle de ma vie et de la vie que je vois devant moi. Il n'y a pas de poses, ni d'éclairages spéciaux, ce sont des photos de tournage."
Nan Goldin
artiste photographe

Elle ajoute qu'elle avait "une dette envers Bette Gordon aussi, envers la cinéaste qui est l'une de amies depuis les années 70. J'ai beaucoup de respect pour elle, et c'est une des raisons principales pour laquelle j'ai accepté de faire cette exposition".

Nan Goldin est donc venu à Lyon en compagnie de Bette Gordon, une pionnière du cinéma indépendant américain.

Les deux artistes ont présenté devant une une salle comble la copie restaurée de Variety, une rareté cinématographique qui surgit du passé avec une beauté stupéfiante.

Le film dans lequel Nan Goldin joue son propre rôle raconte l'histoire d'une jeune femme qui va accepté un job de caissière au Variety, un cinéma porno de Times Square et qui va petit à petit être fascinée par le lieu et son public.

Les films est projeté plusieurs fois pendant le Festival Lumière et sortira sur les écrans français le 24 novembre.

Journaliste • Frédéric Ponsard