DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Traversées illégales de la Manche en hausse : accord entre Londres et Paris

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Débarquement d'un bateau de patrouille de la British Border Force dans le port de Douvres, 16 septembre 2021
Débarquement d'un bateau de patrouille de la British Border Force dans le port de Douvres, 16 septembre 2021   -   Tous droits réservés  Alastair Grant/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le Royaume-Uni enverra bien les fonds promis à la France pour aider à lutter contre le trafic de migrants dans la Manche.

La question avait aggravé les tensions entre Londres et Paris, qui sont déjà en désaccord sur les licences de pêche dans les eaux territoriales britanniques.

Le Royaume-Uni s'est engagé à verser 62,7 millions d'euros en 2021-2022 pour aider à financer le renforcement des contrôles frontaliers côté français.

Gérald Darmanin, ministre français de l'Intérieur s'exprimait mardi devant l'Assemblée nationale :

"Hier soir, la ministre britannique (de l'Intérieur Priti Patel) m'a écrit pour me dire qu'elle allait verser l'argent promis dans cet accord, et je m'en félicite car c'est la promesse tenue et je ne doutais pas que les Anglais étaient des hommes et des femmes d'honneur."

Le week-end dernier, plus de 1 300 personnes ont tenté de passer côté britannique, certaines ont été sauvées en état d'hypothermie avancée.

Depuis fin 2018, les traversées illégales de la Manche ont explosé malgré les mises en garde des autorités qui alertent sur les risques de ces tentatives de passage en "small boats", qui ont atteint des records cet été.

Selon le préfet maritime Philippe Dutrieux, quelque 15 400 migrants ont tenté la traversée entre le 1er janvier et le 31 août, dont 3 500 ont été "récupérés en difficulté" dans le détroit et ramenés sur les côtes françaises.

Les traversées (et tentatives de traversée) de la Manche

  • 2020 : 9 500 personnes
  • 2019 : 2 300 personnes
  • 2018 : 600 personnes

Le Royaume-Uni est depuis longtemps attrayant pour les migrants, principalement en raison de la langue. Mais le gouvernement britannique a commencé à faire passer un projet de loi controversé réformant le système d'asile et prévoyant des peines plus lourdes pour ceux qui tentent d'entrer illégalement au Royaume-Uni.

Selon Paris, la moitié des clandestins tentant de traverser la Manche à Calais et à Dunkerque viennent de la Belgique.

Sources additionnelles • AP, AFP