EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Afghanistan: au moins 37 morts dans attentat suicide contre une mosquée chiite

Afghanistan: au moins 37 morts dans attentat suicide contre une mosquée chiite
Tous droits réservés Abdullah Sahil/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Abdullah Sahil/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quelques jours après un autre attentat, une explosion meurtrière a visé un nouveau lieu de culte chiite, cette fois dans le centre de Kandahar (sud du pays), au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi.

PUBLICITÉ

Au moins 37 personnes ont été tuées et 53 blessées dans des explosions survenues vendredi midi dans une mosquée chiite de la ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, selon une source médicale.

L'explosion a touché le lieu de culte chiite, située dans le centre de Kandahar, au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Nous sommes attristés d'apprendre qu'une explosion a eu lieu dans une mosquée de la confrérie chiite (...)de la ville de Kandahar, dans laquelle un certain nombre de nos compatriotes ont été tués et blessés", a tweeté le porte-parole taliban du ministère de l'Intérieur, Qari Sayed Khosti.

Un témoin, ayant requis l'anonymat, a raconté à l'AFP avoir entendu trois explosions, une à la porte principale de la mosquée, une autre dans sa partie sud et la dernière là où les croyants viennent faire leurs ablutions.

Une quinzaine d'ambulances se sont rendues sur place, alors que les forces de sécurité talibanes ont été déployées aux abords du site, dont l'accès restait bloqué, a constaté le journaliste de l'AFP.

De premières images de l'intérieur de la mosquée, ne pouvant être authentifiées dans l'immédiat, montraient des corps ensanglantés étendus sur le sol de la mosquée Fatemieh, également connue sous le nom de mosquée Imam Bargah.

Ces explosions surviennent exactement une semaine après un attentat-suicide contre une mosquée chiite de Kunduz (nord-est), revendiqué par l'organisation Etat islamique et qui a fait plusieurs dizaines de victimes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 68 morts en Afghanistan après des crues soudaines

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire

Afghanistan : retour à Kaboul pour deux anciens prisonniers de Guantanamo