L'ex-président des Etats-Unis Bill Clinton est à l'hôpital suite à une infection

Bill Clinton et Hillary aux dernières commémorations des attentats du 11 septembre à New York, 11/09/2021
Bill Clinton et Hillary aux dernières commémorations des attentats du 11 septembre à New York, 11/09/2021 Tous droits réservés John Minchillo/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ancien président des États-Unis est hospitalisé depuis deux jours en Californie, pour une infection sans rapport avec le Covid-19.

PUBLICITÉ

Depuis deux jours, l'ex-président américain Bill Clinton, 75 ans, est hospitalisé en Californie pour une infection et "se rétablit". Une infection qui n'est pas en lien avec le Covid-19 selon ses médecins.

Il a reçu des antibiotiques par intraveineuse et reste au centre médical Irvine de l'université de Californie pour un suivi constant. Selon certains médias américains, il souffre d'une septicémie après une infection des voies urinaires qui s'est propagée au système sanguin.

Bill Clinton a été président des Etats-Unis de 1993 à 2001.

Il a déjà dû être hospitalisé par le passé, comme en 2004 lorsqu'il a subi un quadruple pontage coronarien pour libérer quatre artères bouchées, et en 2010 quand il a subi une angioplastie.

Entre ces deux opérations, celui qui était connu pour aimer la nourriture grasse, a commencé un régime végétarien. Une décision difficile? "Pas quand vous avez (eu) un quadruple pontage coronarien et que vous voulez vivre et être grand-père", avait expliqué Bill Clinton lors d'un événement organisé à Dallas par l'association People for the Ethical Treatment of Animals.

Sources additionnelles • AP, AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Epstein : une juge de New York dévoile une liste de noms

Le roi Charles III est atteint d'un cancer, annonce Buckingham

Un jeune autrichien de 10 ans sauvé par un implant crânien imprimé en 3D