This content is not available in your region

Partenariat public-privé-citoyens : la formule gagnante de la transition énergétique

Par Aurora Velez
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

Viladecans, au sud de Barcelone, a appliqué le concept de transition énergétique à l'échelle de tout un quartier. La ville a lancé le projet européen Vilawatt qui a d'abord concerné le district populaire de Montserratina où la plupart des immeubles construits dans les années 1970 n'étaient pas suffisamment isolés, entraînant des déperditions d’énergie.

Le logement de Francisca Torres Roa, par exemple, a été rénové. Malgré le retard pris par les travaux en raison de la pandémie, elle se dit satisfaite. "En hiver, on remarque qu'il ne fait plus si froid et en été, il ne fait plus si chaud," constate-t-elle. "Et puis au niveau phonique," ajoute-t-elle, "c'est aussi très perceptible puisque toutes les fenêtres sont isolées thermiquement, donc on entend la différence."

Communautés énergétiques

Le coordinateur de Vilawatt Pere Gutiérrez Almany nous explique que les fenêtres, portes et stores ont été changés dans trois immeubles d'habitation qui ont été tous isolés par l’intérieur et l’extérieur et munis de panneaux photovoltaïques.

Ils sont ainsi devenus des communautés énergétiques capables de partager leur production avec d'autres. "Dans le cas où il y a un excès d'énergie produite, on peut alimenter les immeubles d'habitation dans un rayon de 500 mètres," précise le coordinateur du projet. "On est donc relié à d'autres et on peut partager l’énergie avec des voisins même s’ils ne possèdent pas eux-mêmes l’installation," fait-il remarquer.

Le projet a coûté 5,3 millions d'euros dont 80% proviennent de la politique européenne de cohésion par le biais de l'initiative Actions Innovatrices Urbaines.

Responsabilisation et implication des habitants

Vilawatt est le fruit d’un partenariat public-privé. Près de 600 habitants bénéficient déjà de l'offre verte de l'opérateur énergétique local créé dans le cadre de cette initiative.

L'un de ses aspects importants, c'est la responsabilisation des citoyens : dans un bureau au centre du quartier ouvert dans le cadre du projet, on les conseille sur leur contrat et leurs factures par exemple.

Les habitants tout comme les entreprises impliquées ont aussi leur mot à dire lors du processus de mise en œuvre de Vilawatt.

Monnaie virtuelle

Les occupants des immeubles concernés sont aussi récompensés pour leur implication : les économies d'énergie réalisées - et le projet a permis de faire baisser la consommation de 30% en moyenne - sont ensuite transformées en une monnaie virtuelle appelée elle aussi Vilawatt qui peut être utilisée dans plus de 400 commerces de la ville comme dans le magasin de vêtements et accessoires pour bébés de Sonia Gómez Petit.

"Il y a des gens qui n'entreraient peut-être pas dans notre magasin, mais qui viennent parce qu'ils ont des Vilawatts," se félicite la propriétaire. "Pour les utiliser, vous n'avez pas besoin d’avoir une carte ou des billets : vous payez avec une application sur smartphone," ajoute-t-elle avant de préciser : "Actuellement, on fait entre une et quatre ventes par jour en Vilawatts."

À Viladecans, le débat sur l'énergie est devenu concret grâce à l'implication de tous.

Journaliste • Aurora Velez