EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Ces chiens qui nous comprennent : des borders collies capables de retenir plus de cent mots

Ces chiens qui nous comprennent : des borders collies capables de retenir plus de cent mots
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une université de Budapest étudie la capacité de certains chiens d'exceptions à associer des noms avec des objets.

PUBLICITÉ

Pas de troupeaux de moutons à garder aujourd'hui pour ce border collie hongrois. Il s'appelle Max et il participe avec un autre chien à une expérience conduite à l'université Eötvös Lóránt de Budapest.

Les chercheurs étudient comment nos amis à quatre pattes retiennent des noms d'objets.

Le lexique de Max est déjà riche d'une centaine de mots.

Shany Dror, éthologue : "Nous travaillons sur la manière de ces chiens à apprendre les noms des objets et nous comparons avec notre façon de retenir le nom des objets, comme ça, on peut mieux comprendre le processus."

La plupart des chiens sont incapables de faire le lien entre un mot et un object. Max fait partie des rares chiens qui ont ce talent.

Il retient les mots avec une grande facilité, les chercheurs parlent de "génie canin."

Adam MIKLOSI, éthologue : "La recherche traditionnelle s'intéresse aux moyennes, aux performances moyennes d'un groupe ou d'une population. Mais dans le cas présent, nous nous intéressons à ces chiens d'exception. Et on observe que seule une toute petite partie de la population canine est capable d'apprendre des mots. C'est intéressant de comparer cette aptitude aux capacités particulières dont certains d'entre nous font preuve en musique."

Les éthologues de l'université de Budapest cherchent aussi à savoir ce qui déclenche chez les chiens leur hochement de tête ou encore comment ils parviennent à isoler certains mots dans les discours prononcés devant eux.

Les chercheurs espèrent que les conclusions de leur étude éclaireront d'un jour nouveau le fonctionnement des meilleurs amis de l'homme et faciliteront une communication parfois un peu difficile.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Autriche ferme le Danube à la navigation, des inondations meurtrières s'étendent en Europe

En Hongrie, premier débat électoral sur la télévision publique depuis 18 ans

Peter Magyar, le nouveau visage de l'opposition hongroise