This content is not available in your region

Comment Hong Kong "fait pousser" les start-up européennes

Par Chris Burns
euronews_icons_loading
Spotlight
Spotlight   -   Tous droits réservés  euronews

Alors que Hong Kong a évité le pire de la pandémie de Covid grâce à une approche pro-active, pour de nombreuses entreprises dont des start-up européennes, cela a été synonyme d'opportunité.

Rooftop Republic fait partie de celles qui ont bénéficié de cet environnement. Elle a déjà implanté plus de 70 exploitations agricoles sur les toits-terrasses à travers la ville.

Son cofondateur Pol Fabrega nous explique pourquoi il n'a pas choisi l'option la plus simple, à savoir de lancer son activité dans sa ville de Barcelone, mais de le faire à Hong Kong. "Hong Kong, c'est le lieu idéal pour les fermes urbaines," assure-t-il. "On vit dans une ville futuriste où il y a beaucoup de place sur les toits et pour nous, c'est un terrain fertile pour implanter des espaces verts où l'on peut aussi cultiver des fruits et légumes et construire un système alimentaire différent pour l'avenir," estime-t-il.

Il nous précise que sa ferme qui se situe le plus haut à Hong Kong culmine au 67ème étage. "Le panorama y est incroyable, tous ces points de vue sur Hong Kong sont impressionnants," s'enthousiasme-t-il.

"Cette ville a un fonctionnement qui s'appuie sur le business"

Pol Fabrega nous décrit la ferme que son entreprises a installée sur le toit du Metroplaza, un centre commercial de la ville, où trônent de faux fruits et légumes géants. "Les responsables du centre voulaient créer un lieu accueillant qui incite les visiteurs à s'intéresser à la ferme et à ce qu'ils mangent," précise-t-il. "Le public a aussi des accessoires pour faire des selfies," s'amuse-t-il.

Nous lui demandons l'intérêt qu'il peut y avoir d'un point de vue entrepreneurial, à s'implanter à Hong Kong. "C'est un endroit très dynamique, cette ville a un fonctionnement qui s'appuie sur le business et c'est quelque chose que toute personne qui vient de l'extérieur perçoit immédiatement en arrivant," indique Pol Fabrega.

euronews
Rooftop Republic a implanté plus de 70 fermes sur les toits-terrasses de Hong Kongeuronews

60% des start-up étrangères sont européennes

Locomotive financière mondiale, mais aussi hub aérien très connecté avec le reste de l'Asie, Hong Kong est une destination privilégiée par de nombreuses start-up européennes. 30% des start-up de la ville sont étrangères, 60% d'entre elles étant originaires d'Europe selon la Chambre européenne du commerce de Hong Kong.

"La majorité de la population asiatique se situe à maximum cinq heures de vol," fait remarquer Frederik Gollob, président de cette institution. "C'est un excellent point d'accès à la Chine continentale, en particulier à la région de la Grande Baie," ajoute-t-il.

"Hong Kong a fait beaucoup pour être capable d'aider au développement des jeunes entreprises, petites entreprises et start-up en leur fournissant un soutien fort à travers des incubateurs performants, de bonnes universités et de nombreux programmes de financement publics," souligne-t-il par ailleurs.

De nouveaux horizons de développement

Les start-up et PME présentes sur place viennent de toute l'Europe. L'entreprise slovaque spécialisée dans la FinTech Vacuumlabs a bénéficié de la pandémie d'une certaine manière.

"Le Covid a accéléré notre développement," explique Michael Bruck, son directeur général, "mais il a poussé le secteur financier à se numériser encore plus comme les gens ne voulaient plus avoir de l'argent liquide dans les mains. Et on voit que concernant nos services, la demande a explosé," précise-t-il.

euronews
Michael Bruck, directeur général de Vacuumlabseuronews

Pour Michael Bruck, Hong Kong permet aussi aux entreprises d'élargir leur horizon dans la région. "Aujourd'hui, seul un tiers des habitants de pays comme les Philippines ont un compte bancaire, mais deux tiers d'entre eux possèdent un téléphone portable et ils veulent participer à cette économie numérique," souligne-t-il avant d'ajouter : "Cela veut dire des opportunités de croissance immenses pour nous."

Un écosystème favorable

Selon le dirigeant d'entreprise, les start-up et PME bénéficient sur place, de l'aide du gouvernement local, mais aussi d'un écosystème leur permettant de se soutenir les unes les autres, la sienne jouant un rôle de facilitateur.

"Quand des start-up de la FinTech sont en phase de démarrage," déclare Michael Bruck, "l'une des choses les plus importantes pour elles, c'est d'arriver très rapidement sur le marché et nous pouvons leur donner ce coup de pouce pour accélérer leur processus de développement."

euronews
Les autorités de Hong Kong s'efforcent de soutenir les jeunes entrepriseseuronews

Équilibre travail - vie privée

Que font tous ces talents de la FinTech pendant leur temps libre ? À Hong Kong, ils ont l'embarras du choix pour trouver comment concilier travail et vie privée.

"J'aime courir le matin, je pars aussi en randonnée de temps en temps," nous confie Frederik Gollob. "Et puis, si j'ai le temps, je vais faire de la voile, j'aime beaucoup cela," renchérit-il.

C'est d'ailleurs ce qu'avait fait notre équipe lors de sa dernière visite à Hong Kong avant la pandémie. Nous avions profité aux côtés d'une famille d'expatriés, des joies de la mer en plein cœur de Hong Kong.

Journaliste • Chris Burns