This content is not available in your region

Judo : Albayrak et Renshall brillent lors de la deuxième journée de Bakou

Access to the comments Discussion
Par Cyril Collot
euronews_icons_loading
Judo : Albayrak et Renshall brillent lors de la deuxième journée de Bakou
Tous droits réservés  (c) Jensen Lars Moeller

La Heydar Aliyev Sports Arena accueillait samedi la deuxième journée du Grand Chelem de Bakou. L'occasion pour le Turc Vedat Albayrak et la Britannique Lucy Renshall de se mettre en évidence.

Vedat Albayrak s'est montré intraitable tout au long de son parcours dans la catégorie des moins de 81 kg. Le puissant judoka turc n'a laissé aucune chance en finale au Croate Dominik Druzeta. Il a fait la différence dès les premiers instants du combat en marquant un Ippon sur un magnifique enchaînement.

"Je suis très heureux parce que c'était ma première compétition depuis les Jeux olympiques, et je voulais repartir avec une médaille. Je suis très heureux qu'elle soit en or ", s'est félicité Albayrak après son dernier combat.

Deux médailles de bronze pour l’Azerbaïdjan

Le Russe Makhmadbekov a connu lui aussi une journée mémorable. Chez les moins de 73 kg, il a tout d'abord écarté le champion local, Hidayat Heydarov avant de se débarrasser en finale du Japonais Ken Oyoshi à l'issue d'un combat très fermé.

Privé de l'or devant son public, Hidayat Heydarov est monté quand même sur la troisième marche du podium. Son compatriote Eljan Hajiyev est également allé chercher le bronze en s'imposant dans une petite finale 100% azerbaïdjanaise chez les moins de 81 kg.

Renshall et Tarada intraitables

Dans le tournoi féminin, Lucy Renshall a également brillé lors de cette deuxième journée. Après avoir remporté l'argent au Grand Chelem de Paris il y a deux semaines, la Britannique a disputé une seconde finale d'affilée chez les moins de 63 kg. Cette fois, elle n'a pas manqué la dernière marche et a envoyé au tapis son adversaire mongole Bold Gankhaik pour s'imposer sur Ippon.

"Je gère la pression, je sais qu'à la maison je m'entraîne très dur, a expliqué Renshall. "Nous travaillons très bien en équipe où l'on nous pousse tous les jours, donc je pense que la motivation est là, et ce genre de résultat me donne envie évidemment de recommencer."

Chez les moins de 70 kg, une magnifique projection d'épaule a permis à la dernière venue dans l'équipe du Japon Tarada Utana de démontrer tout son potentiel et de faire apprécier sa technique en disposant de la Croate Lara Cvjetko.

La compétition s'achèvera ce dimanche avec les dernières finales et du spectacle attendu sur les tatamis de Bakou..