EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Venise chaque année plus menacée par la montée des eaux de la mer

Venise chaque année plus menacée par la montée des eaux de la mer
Tous droits réservés Matteo Tagliapietra/LaPresse
Tous droits réservés Matteo Tagliapietra/LaPresse
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les vents forts combinés aux marées astronomiques, que les Vénitiens appellent "Acqua Alta", ont toujours mis la ville en danger d'inondation à l'automne. Mais aujourd'hui, les effets de ce phénomène naturel sont de plus en plus fréquents.

PUBLICITÉ

Les chaises de la terrasse Lavena, sur la place Saint-Marc, ont les pieds dans l'eau. L'image de Venise sous les flots commence à être une tristement habituelle. L'acqua Alta, phénomène naturel fréquent à l'automne, est de plus en plus présent: signe du changement climatique en cours, qui menace la ville lagunaire la plus célèbre du monde.

"Les conditions continuent à se dégrader, estime Carlo Alberto Tesserin, premier procureur de Saint-Marc. Nous avons donc la certitude que pendant ces mois, les inondations ne sont plus un phénomène occasionnel. C'est un événement quotidien."

 L'élévation du niveau de la mer augmente la fréquence des traditionnelles marées hautes. Cette année, la basilique Saint-Marc a été recouverte cinq fois en août.

 "L'acqua alta est un phénomène qui augmente de plus en plus, se désole Annapaola Lavena, propriétaire du Caffè Lavena. Il bloque tous les commerces. Venise vit grâce à son artisanat et au tourisme, s'il n'y a plus de tourisme, Venise meurt".

 La défense de Venise a été confiée au système MOSE,  des barrières sous-marines mobiles. Activées dès que des crues de plus de 1,3 mètre sont imminentes, elles ont été relevées 20 fois depuis un an. Mais certains estiment déjà que MOSE, qui a été un chantier pharaonique, pourrait devenir obsolète si le niveau des mers augmente.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Venise : les eaux du Grand Canal virent au vert fluorescent

Le Prêcheur, symbole de la montée des eaux qui ronge le littoral de Martinique

OTAN : L'Italie déçue par la nomination de l'espagnol Javier Colomina en charge de la région Sud