This content is not available in your region

Foot : carton rouge face aux violences contre les arbitres en Irlande

Access to the comments Discussion
Par Anne Devineaux  & Ken Murray
euronews_icons_loading
Foot : carton rouge face aux violences contre les arbitres en Irlande
Tous droits réservés  Euronews

Face à la montée des violences dans le football irlandais, des arbitres se sont mis en grève et des centaines de matchs de jeunes ont été annulés.

En Irlande, l'histoire de Glen Geraghty a fait la Une des journaux. Arbitre à Dublin pour des matchs de juniors, il a été victime d'insultes de la part de parents qui n'étaient pas d'accord avec certaines de ses décisions sur le terrain.

"Tous les week-end, il y a des abus verbaux, principalement de la part des parents, mais aussi des entraîneurs, et puis les joueurs ensuite s'en mêlent. Je m'attendais à recevoir des insultes comme la plupart des arbitres. Mais c'est très difficile en ce moment. __Lors d'un match récent, j'ai même été attaqué par un joueur. Il y a beaucoup de défis à relever pour les arbitres", témoigne-t-il.

"Sans abritre, pas de match, il faut soutenir les officiels"

Les abus de la part des parents ont atteint un tel niveau dans la ligue que les arbitres ont décidé de se mettre en grève. Près de 1 000 matchs d'adolescents ont dû être annulés. De nombreux joueurs de renom ont participé à une campagne de sensibilisation, en répétant un message sur Twitter : "Pas d'arbitre, pas de match, soutenez les officiels des matchs ".

Ancien arbitre en première ligue en Afrique du Sud, Errol Sweeney est aujourd'hui un expert du sujet. Lui-même a été confronté aux menaces et aux agressions. Son regard est sévère face au manque de maturité de certains parents. "Certains parents ont besoin de grandir, il doivent laisser les enfants profiter du jeu. S'ils perdent, ils perdent. le problème c'est que certains veulent être des entraîneurs, des managers, des mentors. Les enfants ont un entraîneur, alors laissez-le faire son travail et restez en retrait" explique-t-il.

La ligue des Schoolboys de Dublin et l'association de football irlandaise affirment qu'aucun abus supplémentaire ne sera toléré de la part de parents indisciplinés. Un avertissement direct aux clubs pour qu'ils gardent un œil sur leurs supporters.

"Normalement, c'est le rôle des parents de faire respecter la discipline à leurs enfants, mais les événements survenus ici à Dublin ces dernières semaines ont montré que le temps est venu pour certains parents de s'appliquer à eux-mêmes cette discipline. S'ils ne le font pas, dans les mois à venir, leurs équipes risquent de ne plus jamais jouer", conclut Ken Murray, notre correspondant à Dublin.