Kyriakos Mitsotakis réclame les marbres du Parthénon ou marbres Elgin à Boris Johnson

Les chefs de gouvernement grec Kyriakos Mitsotaki et britannique Boris Johnson, Londres, 16 novembre 2021
Les chefs de gouvernement grec Kyriakos Mitsotaki et britannique Boris Johnson, Londres, 16 novembre 2021 Tous droits réservés Daniel Leal/AP
Tous droits réservés Daniel Leal/AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les marbres du Parthénon ou marbres Elgin ont-ils été acquis légalement par les Britanniques ou volés aux Grecs ? Telle est toujours la question deux siècles plus tard.

PUBLICITÉ

La Grèce a une nouvelle fois exhorté la Grande-Bretagne à rendre les marbres du Parthénon, connus sous le nom de marbres Elgin. 

Le premier ministre Boris Johnson a déclaré qu'il "comprenait la force du sentiment du peuple grec" au sujet de ces sculptures après sa rencontre avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis. 

Mais le dirigeant britannique a souligné que les décisions sur cette question relevaient du British Museum, où sont conservés les marbres.

Les marbres, 17 figures et une partie de la frise qui décorait le monument de l'Acropole vieux de 2 500 ans, ont été retirés par Lord Elgin, l'ambassadeur britannique auprès de l'Empire ottoman, au début du XIXe siècle. 

Ils sont au centre d'un long conflit entre les deux pays.

La Grande-Bretagne maintient qu'Elgin a acquis les sculptures légalement lorsque la Grèce était gouvernée par les Ottomans. 

Le gouvernement grec affirme qu'elles ont été volées et souhaite qu'elles soient restituées pour être exposées dans le nouveau musée de l'Acropole qui a ouvert ses portes en 2009.

Sources additionnelles • AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vols d'oeuvres d'art au British Museum : le directeur finit par démissionner

Les marbres du Parthénon exposés au British Museum bientôt de retour à Athènes ?

Wild West à Londres: chevaux militaires se déchaînent, blessant quatre personnes