This content is not available in your region

Avocat de rue, une véritable vocation pour aider les sans-abris en Italie

Access to the comments Discussion
Par Luca Palamara
euronews_icons_loading
Avocat de rue, une véritable vocation pour aider les sans-abris en Italie
Tous droits réservés  AFP

C'est le plus grand cabinet d'avocats d'Italie, mais étonnamment le moins rentable. Les avocats de rue offrent des conseils juridiques gratuits aux sans-abri et qui ne peuvent pas exercer leurs droits, faute de résidence. Née à Bologne en 2000, l'association d'avocats professionnels est active dans toute l'Italie, et nous les rencontrons à Naples, où ils interviennent depuis 2008.

"Notre association, à travers un protocole d'accord avec la mairie et en travaillant avec les services sociaux, aide les sans-abri à avoir une résidence virtuelle, appelée "résidence de proximité" ici à Naples, qui a la même valeur que notre résidence, mais en fait elle est virtuelle, les gens ne vivent pas réellement dans ce lieu, explique Francesco Priore, avocat dans l'association. Mais cela leur permet d'avoir accès aux services de santé, aux registres électoraux, aux cartes d'identité."

Ici, les avocats de la rue travaillent avec un réseau de service sociaux qui aident ceux qui vivent dans des conditions d'extrême vulnérabilité et de marginalité.

Misère sociale et souffrance psychique

Ernestina Servo, membre de la coopérative "Dedal us", énumère les causes de la dégringolade sociale : "Perte d'emploi, chômage, problèmes de santé mentale, problèmes sociaux plus généraux, comme l'échec des processus de migration de la vie familiale et, par conséquent, le glissement vers une situation de pauvreté."

Les sans-abris viennent ici pour prendre une douche. Ils n'ont pas d'endroit à eux et pour beaucoup, ils sont tout simplement invisibles. Mais pas pour les avocats de la rue, qui essaient d'aider les SDF à trouver un nouvea lieu où ils peuvent vivre et retrouver un peu de leur dignité. Comme dans le cas de Luciano, SDF, et qui a besoin de conseils juridiques pour obtenir les papiers nécessaires à son changement de sexe tant attendu : "Nous devons faire les papiers pour ma carte d'identité et pour avoir une résidence, ensuite je pourrai parler à d'autres personnes pour me transformer, parce que je ne me sens pas bien comme ça, je me sens mal."

Avocat de la rue, c'est un "choix né d'une expérience personnelle", raconte Francesco Priore : "J'ai vu mon père subir des injustices et je me suis dit qu'à l'avenir mon père n'aurait pas à être dans cette situation parce que je serai là pour le défendre."

Ces avocats gèrent environ 3.000 procédures judiciaires par an dans toute l'Italie, gratuitement. Mais avec la satisfaction d'avoir rendu à des femmes et des hommes une visibilité sociale.