This content is not available in your region

Espagne : la superficie de l’île de La Palma a augmenté depuis l'éruption du Cumbre Vieja

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste  & Rafael Cereceda  avec AFP
Volutes de fumée dégagées par la lave au contact de l'océan Atlantique, le 22 novembre 2021, sur les côtes de l'île espagnole de La Palma
Volutes de fumée dégagées par la lave au contact de l'océan Atlantique, le 22 novembre 2021, sur les côtes de l'île espagnole de La Palma   -   Tous droits réservés  LUISMI ORTIZ / UME / AFP

43 hectares de plus. C'est la superficie gagnée sur la mer par l'île espagnole de La Palma, dans l'archipel des Canaries, depuis que le volcan Cumbre Vieja est entré en éruption il y a deux mois.

Cette "poldérisation" naturelle a été mise en exergue par le programme européen d'observation de la Terre, Copernicus.

Des clichés, capturés par les satellites Sentinel 2 de Copernicus, permettent ainsi de comparer le littoral de l'île avant et après le l'éruption du volcan, qui a commencé le 19 septembre dernier.

Des images emmenant d'un autre réseau de satellite de Copernicus, les Sentinel-1, permettent aussi de saisir au plus près le gain de l'île de La Palma sur l'océan Atlantique.

La lave couvrait sur l'île, au 20 novembre dernier, une superficie de 1 065,9 hectares selon Copernicus. Le magma qui s'est déversé sur La Palma a également détruit environ 2 651 bâtiments depuis le début de l'éruption, toujours selon cette même source.

Une irruption qui pèse toujours sur l'activité de l'île

Pendant quelques heures, ces derniers jours, l'aéroport de La Palma avait pu relancer son activité. Mais en raison du nuage de cendres qui est toujours présent au-dessus de l'île, toutes les opérations sont à l’arrêt ce mardi ont indiqué les autorités de gestion de l'aéroport, ajoutant espérer pouvoir "les reprendre dès que possible, si les conditions météorologiques le permettent".

Ce lundi, les autorités de l'île avaient également décrété le confinement d'environ 3 000 personnes, par crainte de potentielles émanations toxiques liées à l'arrivée dans la mer d'une nouvelle coulée de lave crachée par le volcan Cumbre Vieja.

Ce confinement est dû "aux possibles émanations de gaz nocifs pour la santé", selon les autorités. C'est la troisième fois qu'une coulée de lave atteint la mer depuis le début de l'éruption du Cumbre Vieja.

Par ailleurs, pour la première fois depuis le début de l'éruption, les autorités ont demandé aux habitants de Santa Cruz de la Palma, la capitale de l'île, ainsi que ceux d'autres localités, de porter un masque FFP2 afin de se protéger des émanations de dioxyde de soufre.

De plus, l'institut géographique espagnol rapporte que des dizaines de secousses sismiques ont été enregistrées sur l'île, dont certaines ressenties par la population, depuis la reprise de l'activité volcanique du Cumbre Vieja. Selon le dernier communiqué datant du 23 novembre, la secousse la plus forte avoir été répertoriée ces dernières heures était d'une magnitude de 4,8. Cette dernière a été détectée non loin des municipalités de Villa de Mazo et de Fuencaliente, dans un zone qui concentre la majeure partie de l'activité sismique.