This content is not available in your region

Tennis : la WTA suspend ses tournois en Chine en soutien à Peng Shuai

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Tennis : la WTA suspend ses tournois en Chine en soutien à Peng Shuai
Tous droits réservés  GREG MARTIN/IOC

** La WTA  a annoncé mercredi qu'elle suspendait ses tournois en Chine, à la suite du scandale sexuel dénoncé par la championne Peng Shuai.**

L'association qui gère le circuit professionnel féminin de tennis a décidé de frapper fort en annonçant mercredi sa décision de suspendre ses tournois en Chine tant que toute la lumière ne sera pas faite sur la disparition pendant trois semaines de la joueuse chinoise et tant qu'elle ne sera pas totalement libre de ses mouvements. 

La WTA intransigeante

La WTA s'inquiète du sort de la spécialiste de double, âgée de 35 ans, depuis qu'elle a accusé début novembre un ancien dirigeant chinois, de 40 ans son aîné, de l'avoir contrainte à un rapport sexuel. De nombreuses stars du tennis mondial, de Chris Evert à Novak Djokovic, et plusieurs pays occidentaux, notamment la France et les Etats-Unis, mais aussi l'Union européenne et l'ONU, avaient demandé en termes diplomatiques à Pékin de donner des explications sur le sort réservé à Peng Shuai.

Dans un communiqué au ton particulièrement virulent, le président de la WTA Steve Simon a annoncé une mesure forte de son instance et appelé les "dirigeants du monde" à le suivre : "J'annonce la suspension immédiate de tous les tournois WTA en Chine, y compris Hong Kong, a écrit Steve Simon. En bonne conscience, je ne vois pas comment je peux demander à nos athlètes d'y participer à des tournois quand Peng Shuai n'est pas autorisée à communiquer librement et a, semble-t-il, subi des pressions pour revenir sur ses allégations d'abus sexuels".

De grosses pertes financières

La décision de la WTA a été saluée par de nombreuses personnalités du monde sportif. A commencer par la fondatrice de la WTA, l'ex-joueuse Billie Jean King qui a exprimé son soutien à l'action de Steve Simon, déclarant que l'association était du "bon côté de l'histoire" en procédant ainsi.

Lors de la saison 2019, la dernière à ne pas avoir été impactée par le Covid-19, 10 tournois avaient été organisés en Chine, dont les Masters féminins de fin d'année qui, avec 14 millions de dollars, avaient été mieux dotés financièrement que leurs équivalents masculins. Cette saison, aucun des neuf tournois prévus en Chine n'ont pu se tenir.