This content is not available in your region

Rétrospective 2021 : une année de sport dans le rétro

Access to the comments Discussion
Par Andrew Robini
euronews_icons_loading
Review 2021
Review 2021   -   Tous droits réservés  euronews

Si l'année 2020 s'était montrée complètement à part dans le monde du sport à cause des restrictions de la crise sanitaire, 2021 a elle aussi mis à l'épreuve fans et sportifs, mais non sans offrir de grands moments.

Jeux olympiques de Tokyo

Organisés en pleine résurgence du nouveau coronavirus, privés de spectateurs étrangers, rejetés par de nombreux japonais, les jeux olympiques de Tokyo présentaient des défis inédits. Les athlètes du monde entier ont pourtant réussi à faire briller leur étoile avec l'Italien Marcell Jacobs à l'origine d'une des plus grandes surprises des Jeux en s'adjugeant l'or sur 100 mètres ou encore la Jamaïcaine Elaine Thompson-Hera devenue la première femme a gagner l'or à la fois sur 100 et 200 mètres.

Alfredo Falcone/LaPresse LaPresse/Falcone
L'Italien Lamont Marcell Jacobs prend la pause après sa victoire en finale du 100 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, 1er août 2021Alfredo Falcone/LaPresse LaPresse/Falcone

En natation, le jeune Tunisien de 18 ans Ahmed Hafnaoui a prouvé que les contes de fées sont encore possibles en remportant le 400 mètres nage libre, quand de leur côté les Caeleb Dressel, Emma McKeon, Katie Ledecky et autre Ariarne Titmus ont tous été à la hauteur des attentes placées en eux.

Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
L'explosion de joie du Tunisien Ahmed Hafnaoui après sa victoire sur le 400m nage libre aux jeux olympiques de Tokyo 2020, 25 juillet 2021Martin Meissner/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Des larmes de joie de Tom Daley à Simone Biles qui a préféré sa santé mentale à une place dans l'histoire, Tokyo 2020 a offert d'intenses émotions et a lancé avec succès quatre nouvelles disciplines, offrant à la famille olympique l'opportunité de découvrir de nouveaux horizons et de se rapprocher des générations les plus jeunes.

Après 17 jours de compétition, ce sont les Etats Unis qui ont remporté le classement des médailles devant la Chine et le Japon. Et malgré l'ombre de la pandémie qui pesait sur la compétition, les athlètes ont fait front commun et réussi à rassembler le monde en ces temps d'incertitudes. Un pari au départ très ambitieux mais qui a fini par payer.

Le sacre européen de l'Italie

D'un événement sportif majeur à un autre, 2021 a également été marquée par une équipe d'Italie qui a largement dépassé les attentes des tifosi en remportant l'Euro à Wembley, en Angleterre.

Reporté d'un an à cause de la pandémie, le tournoi a consacré le retour des supporters dans les stades et permis d'ouvrir les vannes d'émotions retenues pendant des mois de confinements et de restrictions.

Après une intense phase de groupes, le tournoi a pris une autre dimension en huitième de finale avec le scénario haletant de la victoire espagnole contre la Croatie et le coup de tonnerre suisse éliminant contre toute attente les champions du monde français aux tirs au but.

Après avoir résisté à la pression et grâce à la performance de tous ses joueurs clés, l'Angleterre a abordé la finale dans un élan d'optimisme, mais c'était sans compter sur Leonardo Bonucci qui a égalisé après l'ouverture du score de Luke Shaw avant de sceller la victoire italienne aux tirs au but.

Michael Regan/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
L'Italie sur la plus haute marche du podium après sa victoire en finale de l'Euro 2020 face à l'Angleterre au stade de Wembley de Londres, 11 juillet 2021Michael Regan/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Non qualifiée pour le mondial en Russie en 2018, l'Italie a réussi, grâce à une séduisante combinaison de jeunesse et d'expérience à décrocher un sixième titre international. Sa série de 34 matchs sans défaite atteste de la qualité du travail de Roberto Mancini et ses joueurs.

Des performances exceptionnelles

Un saison de Formule 1 d'une intensité qu'on n'avait plus connue depuis des années, Lionel Messi qui rejoint le Paris saint Germain, Tadej Pogačar qui gagne son deuxième Tour de France ou encore la retraite de Valentino Ross, légende de MotoGP, 2021 a vraiment été très spéciale, et même presque plus que cela encore...

Implacable et inarrêtable à Melbourne, Roland Garros et Wimbledon, Novak Djokovic avait l'opportunité de devenir le premier depuis plus d'un demi-siècle à remporter les 4 tournois majeurs lors d'une même saison. En finale de l'US Open c'est le Russe Daniil Medvedev qui s'est dressé sur sa route.

John Minchillo/Associated Press
Daniil Medvedev et Novak Djokovic après leur finale à l'US Open, 12 septembre 2021John Minchillo/Associated Press

Plus souvent dans le rôle du méchant que du héros, le Serbe de 34 ans s'incline en trois manches mais gagne le cœur du public à Flushing Meadows, lui qui n'avait jamais bénéficié de la même bienveillance que ses grands rivaux Roger Federer et Rafael Nadal.

Les trois légendes du tennis sont ex-æquo avec vingt titres du grand chelem chacun alors qu'une nouvelle saison s’apprête à débuter, une nouvelle année qui s'annonce au moins tout aussi passionnante pour les fans de sports à travers le globe avec en perspective le Mondial de foot au Qatar ou encore, dans quelques semaines déjà, les jeux olympiques d'hiver de Pékin. Vivement 2022