This content is not available in your region

Catalogne : couvre-feu et jauges dans les bars, les restaurants et les lieux culturels

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Catalogne : couvre-feu et jauges dans les bars, les restaurants et les lieux culturels
Tous droits réservés  AP Photo

**Un couvre-feu nocturne est entré en vigueur jeudi soir dans une grande partie de la Catalogne, alors que l'Espagne oblige de nouveau à porter le masque en extérieur face à l'explosion de cas de Covid-19.
**

Impossible de se déplacer entre 1h et 6h du matin, sauf motif impérieux, dans les villes de plus de 10 000 habitants où l'incidence dépasse 250 cas pour 100 000 habitants sur sept jours.

Les boites de nuit ont dû fermer et des jauges sont désormais appliquées dans les lieux culturels (70%) et les restaurants (50%). Les réunions privées doivent également se limiter à 10 personnes.

Ces mesures doivent s'appliquer pendant 15 jours dans cette région de 7,7 millions d'habitants, où 30% des unités de soins intensifs sont occupées par des patients atteints du Covid, le taux le plus élevé du pays et le double de la moyenne nationale.

Masque en extérieur

Ces restrictions en Catalogne entrent en vigueur alors que le gouvernement central a adopté un décret obligeant de nouveau à porter le masque à l'extérieur dans tout le pays, qui a enregistré jeudi un nouveau record de 72 912 cas en 24 heures.

Cette mesure, qui entrera en vigueur vendredi et que l'exécutif veut "temporaire", ne concernera pas la pratique sportive ou les personnes se promenant seules - ou entourées de personnes de leur foyer - "dans un espace naturel" comme "à la montagne ou à la plage", a détaillé jeudi la ministre de la Santé Carolina Darias, lors d'une conférence de presse.

Mesure rare dans le monde, le retour du port du masque à l'air libre a été décidé à l'issue d'une réunion extraordinaire entre le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez et les régions, compétentes en matière de santé.

La décision, "approuvée par les scientifiques", a été prise avec "la quasi unanimité" des régions, a défendu Carolina Darias.

Une sixième vague moins grave que les précédentes

Pour sa part, la présidente conservatrice de la région de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, a affirmé jeudi qu'elle n'envisageait pas de nouvelles restrictions.

Les mesures se sont multipliées en Espagne, l'une des championnes mondiales de la vaccination, mais confrontée -- comme de nombreux autres pays -- à une nouvelle vague de cas à la faveur de la propagation du variant Omicron, beaucoup plus contagieux.

"Le variant Omicron est en train de supplanter le variant Delta", a indiqué la ministre de la Santé.

Certaines régions espagnoles ont mis en place un passeport sanitaire pour entrer dans les lieux publics, quand d'autres, comme celle de Madrid, s'y refusent.

L'incidence était jeudi soir de 911 cas pour 100 000 habitants en 14 jours, soit un chiffre environ quatre fois supérieur à ce qu'il était le 1er décembre.

Cette nouvelle vague -- la 6e en Espagne -- demeure toutefois moins grave que les précédentes, puisque 16,27% des unités de soins intensifs sont occupées par des patients Covid, contre 30% à la mi-janvier 2021, d'après le ministère de la Santé.