This content is not available in your region

Manifestations en Serbie contre la mine de lithium

Access to the comments Discussion
Par  Stefan Goranovic
euronews_icons_loading
Manifestations en Serbie contre la mine de lithium
Tous droits réservés  Associated Press

Lundi, des centaines de manifestants ont bloqué des routes à Novi Sad la deuxième plus grande ville de Serbie. Leur cible : une future exploitation de lithium de la société Rio Tinto.

La foule demande au président Aleksandar Vucic d'expulser cette société de Serbie et d'empêcher toute nouvelle exploitation minière dans l'ouest du pays,

Ces manifestations en faveur de l'environnement ont débuté en novembre dernier. Les manifestants n'abandonneront pas les barrages routiers dans tout le pays tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites. Ici, dans l'ouest de la Serbie, beaucoup ont peur que si la mine de lithium ouvre, les gens soient obligés de quitter leurs maisons. De son côté, le gouvernement insiste sur le fait que la mine ne pourra être ouverte que si elle est conforme aux règlements.

"J'en ai assez de ce qui se passe, s'emporte Djordje, un manifestant. Ce n'est pas normal, ils détruisent notre beau pays, la Serbie. C'est une torture contre les gens normaux. Les magnats deviennent de plus en plus riches, le gouvernement s'aligne sur les criminels. Quand est-ce que nous, les gens normaux, aurons un peu d'attention ? Nous ne sommes que des gens normaux et moyens."

Les organisateurs de la manifestation ont rejeté les arguments des autorités, affirmant que le projet actuel de la société Rio Tinto doit être formellement aboli. Les questions écologiques ont récemment attiré l'attention des citoyens serbes après des décennies de négligence et des problèmes de gestion des déchets et de pollution de l'air et de l'eau.