This content is not available in your region

Venise va limiter le tourisme en faisant payer l'accès au centre historique

Access to the comments Discussion
Par Michele Carlino  & Christelle Petrongari
euronews_icons_loading
Venise va limiter le tourisme en faisant payer l'accès au centre historique
Tous droits réservés  AP Photo/Luigi Costantini

Venise, sa lagune, ses canaux et ses hordes de touristes !

La cité des Doges n'en peut plus et décide de limiter l'accès.

Il faudra dorénavant réserver, payer 5 euros et passer par des portiques pour entrer dans le centre historique.

"Je pense que cela va aider à protéger la ville de Venise" explique une habitante._ "Les flots de touristes ne peuvent plus venir_."

Chaque jour, les touristes sont plus nombreux que la population locale : de 28 à 30 millions de visiteurs par an, en moyenne contre environ 50 000 Vénitiens. La Sérénissime fait le choix d'un tourisme plus raisonné et plus long explique Simone Venturini, adjoint au maire pour le tourisme :

"L'objectif est de décourager le tourisme d'un jour, le tourisme à la sauvette, ceux qui font l'aller-retour dans la journée, ce qui est fatiguant et stressant pour la ville, et d'encourager plutôt un tourisme plus lent".

Cinq cents caméras ont été installées dans la ville. Objectif : comptabiliser le nombre de personnes dans la rue et établir leur identité en temps réel grâce aux données des téléphones portables. Le système permettra aux habitants de Venise et à ceux qui y travaillent de se déplacer.

"Si je saisis les données sous forme anonyme agrégée, on peut voir exacte ment qui sont ces personnes : 977 étrangers, 800 italiens, dont 135 Vénitiens" indique Maria Teresa Maniero, cheffe de la police de Venise.

II ne sera donc bientôt plus possible de visiter Venise librement sauf pour ceux qui réserveront des nuits d'hôtel ou un appartement meublé touristique. Il en va de la survie et de la sérénité de la ville.