This content is not available in your region

Vivre sans restrictions : la Catalogne met fin au pass sanitaire

Access to the comments Discussion
Par Christelle Petrongari  avec AFP
euronews_icons_loading
Vivre sans restrictions : la Catalogne met fin au pass sanitaire
Tous droits réservés  Emilio Morenatti/ The Associated Press

Plus besoin de pass sanitaire en Catalogne. La province espagnole abandonne le sésame permettant d'entrer dans les bars, les restaurants et les salles de sport.

Le gouvernement régional estime qu'il n'empêchera pas d'être contaminé en raison de la forte contagiosité du variant Omicron. La Catalogne a déjà levé une grande partie de ses restrictions comme les jauges et le couvre feu. Des mesures diversement appréciées :

"Je me sens soulagé. c'est une sensation de soulagement. En voyant que les restrictions imposées ces derniers mois sont partiellement levées" explique Eduardo.

"Tout ce qui a été levé tout d'un coup nous semble plutôt mauvais" affirme Alfredo. C'était rassurant pour nous d'aller dans un restaurant et de savoir que les gens avaient leur passeport Covid et suivaient toutes les directives."

Mardi 1er février, le Danemark sera le premier pays de l'Union européenne à lever toutes ses restrictions anti-Covid dont le pass sanitaire et le port du masque obligatoire. Le pays juge sa forte couverture vaccinale suffisante face à un variant moins dangereux. Mais des entreprises vont maintenir certaines restrictions, inquiètes de se retrouver à court de personnel.

En Allemagne, la flambée des cas quotidiens reste "sous contrôle" malgré une série de nouveaux records d'infections, lus de 200 000 cas rien que pour la journée de jeudi.

"Je pense que pour le moment, nous maîtrisons bien la vague omicron en Allemagne. vous ne pouvez pas contrôler la vague elle-même, la vague épidémique, mais vous pouvez en contrôler les conséquences. Et c'est là notre objectif. Nous voulons minimiser les conséquences" assure Karl Lauterbach, le ministre allemand de la Santé.

En Russie, les contaminations continuent de monter en flèche. Près de 100 000 nouveaux cas ce vendredi. Mais selon le Kremlin, le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé car le variant Omicron continue de faire rage .

Ce bilan s'explique par une campagne de vaccination très poussive, la quasi-absence de mesures de confinement depuis le printemps 2020 et un non-respect généralisé de mesures sanitaires comme le port du masque dans les transports publics.