This content is not available in your region

Mort du petit Rayan : le Maroc est sous le choc

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard  & AFP
euronews_icons_loading
Mort du petit Rayan : le Maroc est sous le choc
Tous droits réservés  Mosa'ab Elshamy/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Les parents du petit Rayan étaient forcément inconsolables après la découverte sans vie du corps de leur enfant.

Le Roi du Maroc Mohammed VI les a appelé au téléphone suite au communiqué de son cabinet annonçant la triste nouvelle.

Ryan, cinq ans, était tombé mardi dernier dans un puits asséché de 32 mètres étroit et difficile d'accès dans le jardin de la résidence familiale d'Ighrane, dans le nord du pays.

Pendant cinq jours, les sauveteurs ont redoublé d'efforts pour tenter - en vain - de le sauver.

Wassima Kharchich, mère de Rayan : "Je veux remercier sa Majesté le Roi pour tout ce qu'il a fait. C'était destiné à arriver et nous n'y pouvons rien. Ma sincère gratitude à tous ceux qui ont apporté leur aide et se sont tenus à nos côtés.''

Les sauveteurs avaient d'abord creusé une énorme crevasse, puis un tunnel à l'horizontal, et même enlevé à mains nues la terre sur les derniers centimètres les séparant de l'enfant pour éviter tout éboulement.

Cette course contre-la-montre pour tenter de sauver Rayan a tenu tout le pays en haleine et son dénouement tragique a suscité une vive émotion, y compris au-delà des frontières.

Le pape François a adressé ses prières et le président français Emmanuel Macron a écrit sur les réseaux sociaux qu'il partageait "la peine du peuple marocain".

Cet accident a fait écho à un drame survenu début 2019 en Andalousie, où Julen, deux ans, avait péri après avoir chuté dans un puits de 25 centimètres de diamètre et de plus de 100 mètres de profondeur.

Son corps avait été retrouvé après 13 jours de recherches d'une ampleur exceptionnelle.