EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Des policiers tirent sur un homme armé d'un couteau gare du Nord à Paris

Photo d'illustration -
Photo d'illustration - Tous droits réservés DENIS CHARLET/AFP or licensors
Tous droits réservés DENIS CHARLET/AFP or licensors
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon une source policière, il menaçait les policiers avec un couteau de "30 cm". L'homme est décédé peu après.

PUBLICITÉ

Deux policiers ont fait usage lundi de leur arme à feu gare du Nord à Paris contre un homme qui les menaçait avec un couteau de "30 cm" sur lequel était écrit "ACAB" ("All cops are bastards", "tous les flics sont des bâtards"), a-t-on appris de source policière. L'homme est décédé peu après.

Il n'y a pas eu de blessé parmi la patrouille. Les trois policiers ont toutefois été conduits "en milieu hospitalier" pour contrôle.

Une vidéo (ci-dessous) publiée sur Twitter par le journaliste de France 3, Tristan Baudenaille, montre des policiers tenir un homme en joue puis courir, avant de tirer plusieurs coups de feu.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a précisé dans un tweet que les policiers avaient été pris à partie "vers 7h00", alors qu'ils patrouillaient. "Les policiers ont fait usage de leur arme (sic), écartant ainsi tout danger, pour eux-mêmes et pour les voyageurs", a écrit Gérald Darmanin.

Selon le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, qui s'exprimait au micro de RMC ce lundi matin, la piste terroriste est "à priori à ce stade" écartée. L'homme était "a priori quelqu'un qui est connu des services de police pour errer dans la gare", selon le ministre délégué. Il serait né en 1991, selon une source policière, et n'était pas connu des services de police.

L'enquête a été confiée à la 2e DPJ de Paris et la "police des polices" (IGPN) a été saisie comme c'est le cas lorsqu'un fonctionnaire de police fait usage de son arme.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'entraînement en temps de guerre : le premier boxeur olympique palestinien veut entrer dans l'histoire à Paris 2024

Les Jeux olympiques de Paris 2024 débutent aujourd'hui avec le football et le rugby à sept

No Comment : Jeux olympiques, les athlètes arrivent en France