This content is not available in your region

L'étau se resserre autour de la ville de Kiev

Access to the comments Discussion
Par Valérie Gauriat
euronews_icons_loading
L'étau se resserre autour de la ville de Kiev
Tous droits réservés  Emilio Morenatti/Associated Press

De Valérie Gauriat, envoyée spéciale d'Euronews à Kiev, Ukraine.

"Un nouveau couvre-feu a été instauré à Kiev, ce samedi à partir de 17 h. Il restera en vigueur jusqu'à lundi matin. Dès dimanche, toute personne qui sera vue se promenant dans la ville sera considérée comme un saboteur.

Kiev est totalement à l'arrêt. Les restaurants, les bars, etc. Tout est fermé, hormis quelques magasins qui restent ouverts pour que les gens puissent s'approvisionner en produits de première nécessité.

L'étau se resserre autour de la ville de Kiev. Les habitants se sont éveillés avec la terrible nouvelle du bombardement meurtrier d'un immeuble résidentiel ce samedi matin. Deux personnes sont mortes.

Une nouvelle ligne d'appel d'urgence a été créée par les autorités afin que les personnes qui cherchent leurs proches puissent tenter d'avoir des nouvelles. Elles ont besoin savoir si ces proches sont vivants, morts, ou s'ils ont été faits prisonniers. Le niveau d'inquiétude est extrême. Tout le monde s'attend à une invasion de la capitale d'un moment à l'autre.

Il règne aussi un lourd sentiment de colère, contre la Russie et en particulier Vladimir Poutine évidemment, mais aussi contre la communauté internationale. Pour les Ukrainiens, les mesures, les sanctions ont été prises trop tard et ne sont pas assez importantes.

L'Ukraine supplie la communauté internationale et notamment l'Union européenne d'agir, plus, plus vite et plus fort contre le régime de Vladimir Poutine, pour empêcher une catastrophe, qui, assurent les Ukrainiens, ne concerne pas que l'Ukraine, mais concerne toute l'Europe, et même le monde entier".