PUBLICITÉ

Soutien à l'Ukraine : les actions étrangères se concrétisent

Soutien à l'Ukraine : les actions étrangères se concrétisent
Tous droits réservés Michel Spingler/Associated Press
Tous droits réservés Michel Spingler/Associated Press
Par euronews avec AGENCES
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un bateau de commerce battant pavillon russe a été intercepté dans la #Manche par la douane française. Il est soupçonné d’être lié à des intérêts russes visés par les sanctions prises par l'#UE contre #Moscou. L'#Allemagne autorise la livraison de 400 lance-roquettes antichar à l'#Ukraine.

PUBLICITÉ

.

Un bateau de commerce transportant des véhicules vers Saint-Saint-Pétersbourg a été intercepté dans la Manche par un patrouilleur de la douane française. Le bâtiment, battant pavillon russe, est soupçonné d’être lié à des intérêts russes visés par les sanctions prises par l'Union européenne contre Moscou. Les autorités françaises mènent actuellement des auditions et investigations à bord afin de confirmer ces liens.

De son côté, l’Allemagne, qui depuis quelques années s’interdisait toute exportation d'armes létales en zone de conflit rompt avec cette politique. Berlin a autorisé la livraison à l'Ukraine de 400 lance-roquettes antichar. Ces livraisons seront effectuées par les Pays-Bas. Ces derniers avaient à l'origine acquis ces armes auprès de l'Allemagne et avaient besoin d'un feu vert de Berlin pour pouvoir les réexporter vers Kiev.

La République tchèque va quant à elle faire don à l'Ukraine de mitrailleuses, de fusils automatiques et de précision, de pistolets et de munitions, pour une valeur de 7,6 millions d'euros.

Sur le front du sport, si la Fédération internationale de football (Fifa) prévoit toujours d'organiser en Russie les matches programmés, la Pologne et la Suède ont déjà prévenu qu'elles n'iraient pas affronter les Russes en barrage du Mondial-2022.

Enfin, la Fédération internationale de biathlon (IBU) a décidé ce samedi de bannir les hymnes et drapeaux de la Russie et du Bélarus lors des épreuves de Coupe du monde, conformément aux recommandations du Comité international olympique (CIO) après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cinq jours de guerre en Ukraine en images

L'étau se resserre autour de la ville de Kiev

Guerre en Ukraine : Zelensky décrète la mobilisation générale