Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le métro de Kiev, dernier refuge pour des milliers d'habitants

Access to the comments Discussion
Par Valérie Gauriat  & Maxime Bayce
Le métro de Kiev, dernier refuge pour des milliers d'habitants
Tous droits réservés  AP Photo/Emilio Morenatti

Alors que la capitale ukrainienne redoute l'entrée des soldats russes, les gens se précipitent dans le métro à la recherche d'un endroit sûr. Ils ont emporté leurs affaires avec eux, de quoi passer la nuit. Kateryna Mala et sa famille se dirigent vers la Pologne.

" Nous sommes en colère, nous avons peur, nous sommes nerveux et nous ne savons pas quoi faire, parce que c'est notre maison, c'est notre ville, c'est notre pays. Mais nous devons y aller pour sauver nos vies. Et c'est dévastateur", témoigne la mère de famille.

Si de nombreux Ukrainiens cherchent comment quitter le pays, d'autres ont encore confiance en leur armée

"On se sent vraiment en sécurité ici, parce qu'il y a des gens, des familles, des connaissances, des amis, vous savez. Mais je ne sais pas, nous avons beaucoup de temps à attendre et j'espère que tout va bien se passer. Nous croyons toujours en nos forces armées. Je crois toujours que ça va se terminer en quelque chose de bien", estime Anabel Chupryna, une jeune femme qui va passer la nuit dans un wagon.

Beaucoup d'inquiétudes, beaucoup de pensées et beaucoup d'incompréhension envers la communauté internationale dans ce moment très difficile.

"Nous supplions la communauté européenne de nous aider. Vous devriez bannir la Russie du Swift. Nous pensons que vous devriez nous aider avec la force et aussi fermer le ciel aux avions russes", analyse Oleksander Kryvtsun.

C'est la nouvelle routine de beaucoup de ceux qui sont restés ici à Kiev. Ce n'est pas le premier jour qu'ils passent ainsi, et ils ne pensent pas que ce sera le dernier.