This content is not available in your region

L'exode des Ukrainiens devant l'avancée des troupes russes

Access to the comments Discussion
Par Maxime Bayce
euronews_icons_loading
Une famille ukrainienne dans la ville frontalière de Przemysl (Pologne), le 27 février 2022
Une famille ukrainienne dans la ville frontalière de Przemysl (Pologne), le 27 février 2022   -   Tous droits réservés  Petr David Josek/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

En quelques jours à peine, leur vie a basculé. Des familles entières tentent de quitter Kiev avec les derniers trains disponibles. Celui-ci va en direction du sud du pays, non loin de la frontière avec la Roumanie.

A bord principalement des femmes et des hommes, trop vieux pour se battre, qui laissent tout derrière eux.

"Nous avons des parents en Allemagne, et nous essaierons de les rejoindre via la Pologne. Nous avons un endroit où vivre là-bas", raconte une femme âgée.

"Nous étions absolument libres et vivions comme nous le voulions, jusqu'à ce que nos vies soient horriblement chamboulées", témoigne l'une des passagères.

En Pologne dans la ville de Przemysl, située à 20 kilomètres de la frontière, des centaines de déplacés sont accueillis dans l'urgence. Le gymnase d'une école a été réquisitionné. Selon Varsovie, déjà 156 000 ukrainiens sont entrés sur son territoire depuis le déclenchement de la guerre ce jeudi.

Même situation en Hongrie. Les ONG s'activent pour acheminer l'aide aux réfugiés ukrainiens qui sont passés de ce côté-ci de la frontière.

En tout, selon les derniers chiffres du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, près de 368 000 personnes auraient déjà fuit devant l'avancée des soldats russes.