Ciel orange et pellicule de sable : le phénomène météo a touché l'Espagne et la France

Ciel orange et pellicule de sable : le phénomène météo a touché l'Espagne et la France
Tous droits réservés Javier Carrion/AP
Tous droits réservés Javier Carrion/AP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les voitures orangées et un horizon jaunâtre : une fine couche de sable venue du Sahara s'est abattue dans la nuit de lundi à mardi sur une bonne partie de l'Espagne et de la France.

PUBLICITÉ

Un ciel jaune orangée et une fine pellicule de sable : l'épisode météo a touché l'Espagne avant de s'abattre sur la France.

Ce phénomène de forts vents chauds chargés de poussière de sable en provenance du Sahara est fréquent, mais il frappe par son intensité, son ampleur géographique et sa durée. Il s'accompagne généralement d'un pic de pollution. Ces poussières de sable devraient traverser la France avant de se diriger vers le nord mercredi.

Ce phénomène est appelé en Espagne la "calima". Elle a touché l'Espagne du sud-est au nord-ouest, de la région de Murcie jusqu'en Cantabrie, donnant lieu à des scènes de nettoyage inhabituelles et dégradant profondément la qualité de l'air, selon les autorités.

Des tempêtes dans le désert du Sahara créent des rafales de vent à la surface du sol, qui lèvent des particules de sable et de poussière, a ainsi expliqué l'Agence météorologique nationale espagnole (Aemet) dans une vidéo publiée sur Twitter.

Les particules les plus petites restent dans l'air à la faveur d'une différence de température entre l'air chaud en hauteur et le sol qui se refroidit, tandis que les plus lourdes retombent, a détaillé l'AEMET.

Le vent a ensuite emporté ces particules vers la péninsule ibérique, a conclu l'agence qui n'exclut pas des "pluies de boue" en Espagne.

La qualité de l'air était mauvaise mardi matin dans les zones affectées: des stations situées à Madrid ou dans les villes de Ségovie ou Avila (centre) mesuraient une qualité de l'air "extrêmement défavorable".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes

Le parlement espagnol va examiner un projet de loi pour régulariser des sans-papiers

69 ressortissants boliviens interdits de débarquer d'un navire de croisière