This content is not available in your region

Nouvelles frappes meurtrières sur Kyiv, Suivez notre direct.

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec Agences
Des manifestants lors d'un rassemblement en faveur de l'Ukraine, le 17 mars 2022 (Paris, France)
Des manifestants lors d'un rassemblement en faveur de l'Ukraine, le 17 mars 2022 (Paris, France)   -   Tous droits réservés  JULIEN DE ROSA/AFP or licensors

Le 28e jour de guerre en Ukraine a été marqué par de nouvelles frappes meurtrières sur Kyiv. Une journaliste russe a été tuée par un tir de roquette dans la banlieue de la capitale. Ce jeudi**, un mois jour pour jour après le début de l'invasion russe, le président Volodymyr Zelensky s'adressera au Parlement suédois. Suivez notre couverture en direct consacrée à la guerre en Ukraine.**

23.03.2022
20:41

Une journaliste russe tuée à Kiev

Oksana Baulina, une journaliste russe correspondante pour le média indépendant, The Insider a été tuée mercredi lors d'un bombardement sur la ville de Kyiv a annoncé mercredi soir le journal. 

Elle a été victime de l'explosion d'une roquette alors qu'elle filmait les dommages causés par une précédente frappe sur un centre commercial de l'arrondissement de Podil, dans le nord-ouest de la capitale ukrainienne, précise le communiqué. 

Un autre civil a été tué et deux personnes qui accompagnaient la journaliste ont été blessées.

Avant de rejoindre The Insider, Oksana Baulina était productrice pour une fondation de lutte contre la corruption en Russie. Celle-ci ayant été classée comme "organisation extrémiste" par les autorités, la journaliste avait dû fuir son pays et travaillait pour The Insider sur le thème de la corruption.

Elle venait de réaliser plusieurs sujets à Kyiv et Lviv (ouest), toujours selon son média. "Nous continuerons à couvrir la guerre en Ukraine, y compris les crimes de guerre russes de même que les bombardements aveugles sur les zones d'habitation qui provoquent la mort de civils et de journalistes", a écrit The Insider.

Oksana Baulina est la 5e journaliste victime du conflit en Ukraine depuis le début de l'offensive russe  le 24 février.

23.03.2022
20:36

Les Etats-Unis confirment des crimes de guerre en Ukraine

Le gouvernement américain "a établi que les membres des forces russes ont commis des crimes de guerre en Ukraine", a affirmé mercredi Antony Blinken qui se base sur "un examen minutieux des informations disponibles issues de sources publiques et du renseignement". Le secrétaire d'Etat américain a précisé qu'il reviendrait aux tribunaux de déterminer les responsabilités juridiques.

"Nous avons vu de nombreux rapports crédibles d'attaques sans distinction et d'attaques visant délibérément des civils, ainsi que d'autres atrocités", a ajouté le chef de la diplomatie américaine, citant la destruction "d'immeubles résidentiels, d'écoles, d'hôpitaux, d'installations essentielles, de véhicules civils, de centres commerciaux et d'ambulances", qui ont fait "des milliers de morts et de blessés".

Beaucoup de ces sites étaient "clairement identifiés comme utilisés par des civils", a assuré Antony Blinken en évoquant le bombardement à Marioupol d'une maternité et d'un théâtre où s'abritaient des femmes et des enfants. Le 22 mars, plus de 2 400 civils auraient été tués dans la ville assiégée.selon des responsables locaux.

23.03.2022
18:31

La Suède et l'Allemagne expédient de nouvelles armes vers l'Ukraine

La Suède va envoyer 5 000 armes antichar supplémentaires à l'Ukraine, a annoncé mercredi le gouvernement. Le pays scandinave a rompu pour la première fois depuis 1939 avec sa doctrine lui interdisant d'exporter des armes vers un pays en guerre. 

"La Suède va doubler sa contribution aux forces armées avec 5 000 armes anti-tank et du matériel de déminage", a déclaré sur Twitter la ministre suédoise des Affaires étrangères Ann Linde, saluant "une nouvelle décision historique". 

L'Allemagne devrait pour sa part expédier 2 000 armes antichar supplémentaires selon une une source parlementaire contactée par l'AFP. Berlin avait déjà livré 1 000 armes antichar et 500 lance-missiles sol-air de type Stinger pris dans les réserves de l'armée allemande.


 

23.03.2022
17:48

La reconnaissance faciale utilisée pour évaluer les pertes russes

L'Ukraine va se doter d'"un système d'appels automatiques vers la Russie" utilisant la reconnaissance faciale pour révéler aux Russes l'ampleur de leurs pertes militaires.  "Aujourd'hui, nous utilisons l'intelligence artificielle pour chercher sur les réseaux sociaux des profils de soldats russes sur la base des images de leurs corps, afin de signaler leur mort à des amis et à des proches", a expliqué le vice-Premier ministre ukrainien Mykhaïlo Fedorov sur Facebook.

"On met en place un système d'appels automatiques vers la Russie pour dire la vérité sur les assassins russes", a-t-il ajouté, avant de lâcher: "Nous avons commencé à faire des choses que nous ne pouvions même pas imaginer il y a un mois".

23.03.2022
16:58

Réfugiés ukrainiens : La Pologne devant l'Autriche et Chypre

La Commission européenne a établi un "index" prenant en compte pour chacun des pays de l'UE, le nombre de réfugiés ukrainiens accueillis depuis l'invasion russe. La Pologne, pays voisin de l'Ukraine qui a accueilli plus de 2 millions de personnes fuyant la guerre, arrive en tête de cette liste, suivie par l'Autriche, Chypre, la République tchèque et l'Estonie.

Cet index "montre quels sont les pays qui sont aujourd'hui confrontés aux plus gros défis s'agissant de la situation des réfugiés", a déclaré la commissaire suédoise des Affaires intérieures,Ylva Johansson.

Quelque 3,5 millions de réfugiés venus d'Ukraine, principalement des femmes et des enfants, sont arrivés dans l'UE en quatre semaines, un flot d'une rapidité sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour aider les Etats membres à accueillir les réfugiés, la Commission a annoncé que 3,4 milliards d'euros seraient mis à leur disposition.

23.03.2022
15:59

L'armée russe repoussée sur plusieurs fronts autour de Kyiv, selon Vitali Klitschko

"La cible de l'agresseur est la capitale de l'Ukraine, le coeur de notre pays", a déclaré le maire de Kyiv au cours d'une conférence de presse mercredi dans un parc du centre-ville. L'ancien champion de boxe a assuré que l'armée russe était toujours bloquée au nord-ouest et à l'est de la capitale ukrainienne, et qu'elle avait même dû reculer ces derniers jours sur plusieurs de ces fronts. 

"Il y a toujours beaucoup d'attaques venant du nord et de l'est de notre ville", a ainsi expliqué Vitali Klitschko. "Près de Brovary, depuis le nord derrière Liutij se déroule une grande bataille, et selon des informations officielles, la petite localité de Makariv et la presque totalité d'Irpin sont déjà sous contrôle des soldats ukrainiens", a-t-il affirmé.

23.03.2022
15:25

Volodymyr Zelensky : " les valeurs valent plus que les bénéfices"

Le président Volodymyr Zelensky a profité d'une intervention en visioconférence  mercredi devant le Parlement français pour rappeler la souffrance des Ukrainiens lors d'un conflit qui ravage son pays depuis près d'un mois. Il a exhorté notamment les entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir "la machine de guerre" russe et à quitter ce pays, citant Renault, Auchan et Leroy Merlin

"Ils doivent arrêter de financer le meurtre d'enfants et de femmes, le viol", a-t-il martelé. "Tout le monde va se rappeler que les valeurs valent plus que les bénéfices", a-t-il averti.

D'autres enseignes internationales emblématiques comme le suédois Ikea et la chaîne de restauration rapide McDonald's ont en revanche suspendu leurs opérations en Russie en réaction à l'invasion de l'Ukraine.

23.03.2022
14:38

Poutine ne veut plus d'euros et de dollars pour le gaz russe livré à l'UE

Vladimir Poutine a annoncé mercredi que la Russie n'acceptera plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l'UE, donnant une semaine aux autorités russes pour élaborer le nouveau système en roubles.

"J'ai pris la décision de mettre en oeuvre un ensemble de mesures pour passer au paiement en roubles de notre gaz livré aux pays hostiles, et de renoncer dans tous les règlements aux devises qui ont été compromises", a dit le président russe lors d'une réunion gouvernementale, expliquant qu'il s'agissait d'une réaction au gel des actifs de la Russie en Occident à cause de son offensive en Ukraine.

M. Poutine a demandé à la banque centrale et au gouvernement  d'établir "dans un délai d'une semaine" le nouveau système qui doit être "clair, transparent" et implique "l'acquisition de roubles sur le marché" russe des changes.

Cette annonce a eu un effet immédiat sur la devise russe, qui s'est renforcée face à l'euro et au dollar, alors qu'elle s'était écroulée dès le 24 février et l'entrée des forces russes en Ukraine.

23.03.2022
14:12

Des sénateurs français devant l'ambassade de Russie

En France, une vingtaine de sénateurs se sont rassemblés mercredi devant l'ambassade de Russie à Paris, pour interpeller le gouvernement russe sur le respect du droit international en Ukraine. La présidente du groupe d'amitié France-Ukraine Nadia Sollogoub, de père russo-ukrainien, entendait remettre un "appel humanitaire" cosigné par près de 170 sénateurs de tous bords.

Les signataires dénoncent une situation "contraire à toutes les règles du droit international", en particulier à Marioupol. Ils appellent "avec la plus grande fermeté et la plus grande insistance" le gouvernement de Russie à "ouvrir, respecter, exempter d'opérations militaires et sécuriser des couloirs humanitaires", pour permettre aux populations qui le souhaitent de fuir vers l'Union européenne, mais aussi permettre l'acheminement du ravitaillement vers les populations civiles et l'intervention sécurisée des ONG.

23.03.2022
12:23

Les pourparlers sont difficiles, selon les négociateurs ukrainiens

Les pourparlers russo-ukrainiens sont "difficiles" car "la partie ukrainienne a des positions claires et de principe", a déclaré mercredi Mykhaïlo Podoliak, négociateur en chef côté ukrainien. 

Il a souligné que les pourparlers, qui ont repris le 14 mars, continuaient "en permanence, en ligne". Un peu plus tôt, Moscou avait accusé les Etats-Unis d'entraver les "difficiles négociations" avec Kiev, et accusé les Ukrainiens de "changer constamment de position".