This content is not available in your region

Espace : méga contrat pour Arianespace avec Amazon

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste
Les trois lanceurs choisis par Amazon pour son projet d'Internet spatial
Les trois lanceurs choisis par Amazon pour son projet d'Internet spatial   -   Tous droits réservés  AP Photo/Business Wire

Bingo pour Arianespace ! Le lanceur européen vient de décrocher le plus gros contrat de son histoire avec Amazon dans le cadre d'un vaste projet d'Internet spatial lancé par l'entreprise de Jeff Bezos.

Tweet de Stéphane Israël, PDG d'Arianespace

Arianespace fait partie des trois compagnies de lancements spatiaux choisies par le géant américain pour concrétiser son "Project kuiper". L'objectif est de déployer pas moins de 3 236 satellites pour proposer, à terme, une connexion à haut débit sur l'ensemble de la Terre.

83 lancements sont prévus sur une période de cinq ans pour mettre en œuvre cette constellation de satellites qui seront placés en orbite terrestre basse, soit à environ 600 km d'altitude.

Dans les faits, 38 lancements seront opérés par United Launch Alliance (ULA), une co-entreprise entre les géants américains Boeing et Lockheed Martin, depuis Cap Canaveral en Floride, via son lanceur lourd Vulcan Centaur.

Le deuxième lot revient à Blue Origin, une autre compagnie fondée par Jeff Bezos, qui décroche 37 lancements, dont 15 en option pour sa fusée géante New Glenn.

Enfin, le nouveau lanceur européen Ariane 6 sera, lui, chargé de 18 tirs. Cette dernière génération de fusées, n'a, pour l'heure, pas encore effectué le moindre vol. Elle doit effectuer son premier tir de qualification à la fin de l'année depuis Kourou, en Guyane.

Aucun montant n'a été communiqué entre les différentes parties signataires de ces contrats. Mais Amazon avait déjà indiqué investir "plus de 10 milliards de dollars" dans son projet.

Après le domaine des lanceurs, Jeff Bezos va une nouvelle fois croiser le fer avec son rival de toujours, l'autre milliardaire américain Elon Musk. En effet, après Blue Origin vs SpaceX, le Project kuiper va entrer en concurrence frontale avec le réseau Starlink, lancé par le patron des automobiles Tesla. Un réseau qui revendique déjà 100 000 abonnés.