EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky s'est adressé au Parlement irlandais

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky Tous droits réservés STR/AFP or licensors
Tous droits réservés STR/AFP or licensors
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président ukrainien a évoqué le massacre présumé de Boutcha et demande plus de sanctions contre la Russie.

PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky s’est adressé au Parlement irlandais, ce mercredi par visioconférence. Encore sous le choc du massacre présumé de Boutcha, le président ukrainien a tenu à remercier l’Irlande, pays historiquement neutre, pour son soutien au peuple ukrainien et lui a demandé d'intervenir pour renforcer les sanctions occidentales contre la Russie.

"Le fait est que l'occupant russe a tué des personnes sur la route alors qu'elles tentaient de s'échapper des villes assiégées, a accusé Volodymyr Zelensky. Le fait est que les soldats russes n'ont même pas essayé d'enlever ces corps des rues pendant l'occupation de Boutcha et d'Irpin et que les corps gisaient simplement dans les rues, sur le côté".

Le président ukrainien a également appelé à plus de sanctions contre la Russie : "Certains dirigeants, dirigeants politiques, dirigeants d'entreprise, pensent encore que la guerre et les crimes de guerre ne sont pas quelque chose d'aussi terrible que les pertes financières. Je suis sûr que vos dirigeants peuvent faire la différence et changer cela".

Les images de cadavres de civils retrouvés dans les rues de Boutcha ont choqué jusqu’aux alliés de Moscou. La Chine a évoqué des images "profondément dérangeantes" et l'Inde exige une enquête indépendante.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Zelensky devant le Parlement grec, Lavrov accuse l'Ukraine

Guerre en Ukraine : le président Zelensky dénonce un génocide à Boutcha

L'hymne ukrainien joué au parlement belge avant la prise de parole de Volodymyr Zelensky