Des Ukrainiens racontent l'horreur de la guerre

Un immeuble détruit en Ukraine
Un immeuble détruit en Ukraine Tous droits réservés Petros Giannakouris/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les habitants de villes comme Boutcha, Borodyanka ou Tchernihiv racontent ce qu'ils ont vu et vécu pour que cela ne tombe pas dans l'oubli.

PUBLICITÉ

Vols, tortures, viols, meurtres : les souffrances endurées par de nombreux Ukrainiens sous l'occupation russe semblent sans limites. Alors que Moscou met généralement ces allégations sur le compte de la propagande anti-russe, les habitants de villes comme Boutcha, Borodyanka ou Tchernihiv racontent ce qu'ils ont vu et vécu pour que cela ne tombe pas dans l'oubli.

"Le mari d'une collègue a été retenu dans le sous-sol pendant 4 jours et violement torturé, raconte Natalia, qui habite près de Borodyanka. Quand il a été libéré et qu’il est rentré à la maison, il pleurait comme un enfant".

Tchernihiv, en ruines, a des airs de ville fantôme depuis le retrait des troupes russes. On ne sait toujours pas combien d'habitants sont morts et combien ont réussi à fuir l’horreur.

Capture d'écran Euronews
Un immeuble détruit à TchernihivCapture d'écran Euronews

"Mon neveu a été conduit deux fois dehors pour être abattu, dit Valentina. Il a dû se mettre à genoux, mais ils ont finalement tiré en l'air".

Comme beaucoup de ses voisins, cette femme craint un retour des troupes russes : "Nous espérons vraiment qu'ils ne reviendront pas. La peur est toujours présente dans un coin de ma tête. D'une certaine manière, nous essayons aussi de nous préparer à cette éventualité. J’ai du mal à accepter que ma fille veuille partir avec mon petit-fils sans que je puisse les accompagner."

Beaucoup de ceux qui ont fui l'occupation russe reviennent dans ce qui était autrefois leur maison. Les villes sont ravagées et l'Ukraine toujours en guerre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Négociateur ukrainien : "les responsables du massacre de Boutcha doivent être jugés à La Haye"

Guerre à Gaza : de nouveaux pourparlers de paix prévus ce dimanche en Egypte

La Norvège va augmenter son budget militaire de près de 52 milliards d'euros sur 12 ans