La Russie promet des frappes plus importantes après le naufrage du Moskva

La guerre en Ukraine
La guerre en Ukraine Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour se venger du naufrage du Moskva, la Russie a menacé d'intensifier ses attaques. Les centaines de victimes civiles laissées par les troupes russes qui se retirent de certaines parties du pays rendent la fuite des civils d'autant plus urgente.

PUBLICITÉ

Les sirènes anti-aériennes ont retenti dans la capitale ukrainienne Kiev et les villes environnantes. Mais aussi à Lviv, près de la Pologne.

Des dizaines de civils tentent de fuir les villes par crainte de nouveaux bombardements.

Les centaines de victimes civiles laissées par les troupes russes qui se retirent de certaines parties du pays rendent leur fuite d'autant plus urgente.

"Je tiens à dire que le nombre de civils tués a dépassé les 900 autour de Kyiv, a déclaré Andriy Nebytov, chef de la police régionale de Kyiv, et j'insiste, il s'agit de civils, dont nous avons découvert les corps, et qui subiront un examen médico-légal. 900 personnes tuées par l'armée russe."

Pour se venger du naufrage du Moskva, la Russie a menacé d'intensifier ses attaques.

Sergueï avait 38 ans. Il est mort, lors d'une frappe russe, à Kharkiv, il fumait à sa fenêtre. 3 enfants ont été tués aussi.

Et au milieu de cette guerre, des Ukrainiens achètent un timbre qui commémore le naufrage du Moskva, dont l'effet a été bénéfique sur le moral.

Mais à Marioupol les troupes russes resserrent leur étau. Après un prise de Marioupol, la Russie pourrait concentrer ses forces dans le sud-ouest sur la route d'Odessa.

L'Ukraine continue de réclamer davantage de sanctions et d'aide militaire, qui continue de provenir des pays occidentaux. 

Alors que l'UE est toujours réticente à sanctionner la Russie sur les hydrocarbures, l'Allemagne va augmenter son soutien militaire et logistique à l'Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

Pour faire face au manque de munitions, l'Ukraine investit dans la production locale

Défense antiaérienne : la pénurie de missiles pénalise l'Ukraine