This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : la situation sur le terrain au 56ème jour

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews   -   Tous droits réservés  screenshot

Les combats dans le Donbass continuent de s'intensifier, les forces ukrainiennes repoussant "de nombreuses tentatives d'avancée" de la Russie, selon le ministère britannique de la Défense.

Selon l'Institut américain pour l'étude de la guerre, les Russes n'ont pas entièrement mis en place les conditions d'une opération offensive de grande envergure. Ils n'ont pas eu suffisamment de temps pour reconstituer les forces retirées de la bataille de Kyiv et les préparer correctement à une nouvelle offensive dans l'est de l'Ukraine.

De violents combats se poursuivent tout au long d'une ligne de front de 480 km. Les forces russes semblent tenter de réaliser un large encerclement des troupes ukrainiennes sur différents axes : à Izioum par le sud-est et à Donetsk par le nord. Elles poussent également vers l'ouest à partir de Popasna et de Sievierodonetsk. À Izioum, près de 80 % des bâtiments résidentiels de la ville ont été détruits et les lignes de train ont été coupées, indique le maire adjoint de la ville.

Le ministère britannique de la Défense estime que l'incapacité de la Russie à éradiquer la résistance à Marioupol et que ses attaques aveugles, qui ont porté atteinte à la population civile résidente, témoignent de son incapacité à atteindre ses objectifs aussi rapidement qu'elle le souhaiterait.

Selon l'Institut américain pour l'étude de la guerre, le rythme des opérations russes continue de suggérer que le président Vladimir Poutine exige une offensive précipitée pour atteindre les objectifs qu'il s'est fixés, peut-être pour le "Jour de la Victoire" le 9 mai. La hâte et la préparation partielle de l'attaque russe risquent de nuire à son efficacité et de compromettre son succès.

Selon les renseignements de la Défense britannique, il existe toujours un risque de frappes de précision contre des cibles prioritaires dans toute l'Ukraine. Ces attaques montrent l'intention des Russes d'essayer de perturber l'arrivée de renforts et d'armes ukrainiennes vers l'est du pays.

Le ministère russe de la Défense affirme que ses forces ont frappé plus de 1000 installations militaires ukrainiennes pendant la nuit.