This content is not available in your region

Climat : les projets de nouvelles centrales au charbon continuent surtout en Chine

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Travailleuse dans une mine de charbon à Huaibei, dans la province de l'Anhui (centre de la Chine), le 3 novembre 2016.
Travailleuse dans une mine de charbon à Huaibei, dans la province de l'Anhui (centre de la Chine), le 3 novembre 2016.   -   Tous droits réservés  HUANG SHI PENG/Chinatopix

C’est de loin la source d’énergie fossile la plus polluante au monde, et pourtant de nouveaux projets de centrales au charbon continuent de voir le jour dans plusieurs pays. C’est ce que dénonce dans son rapport annuel le Global Energy Monitor, un organisme qui répertorie les projets liés aux énergies fossiles.

Au total, le monde compte actuellement plus de 2400 centrales au charbon dans 79 pays, pour une capacité de production de près de 2 100 GW. Et selon le rapport, cette capacité pourrait encore s'accroître de plus de 450 GW, via de nouveaux projets.

En 2021, la flotte de centrales au charbon en opération dans le monde a encore augmenté de 18,2 GW, un rebond lié au Covid, indique le rapport.

Tendance générale au ralentissement

34 pays prévoient encore des projets de construction ou d’extension de centrales électriques au charbon et notamment la Chine. Plus de la moitié des nouvelles centrales à charbon construites dans le monde en 2021 se trouvent en Chine et 14% en Inde.

Le géant chinois continue d’être "l’exception criante au déclin actuel des centrales en développement", soulignent les auteurs du rapport. Car malgré tout, la tendance générale est au ralentissement des nouvelles implantations.

En novembre dernier, la Cop26 à Glasgow, l’appel à abandonner la construction de nouvelles centrales à Charbon a créé une impression de dynamique, estiment les experts. 65 pays se sont engagés en ce sens.

Au sein de l'OCDE, 86% des pays n'ont actuellement plus aucun nouveau projet de charbon en cours. Six pays continuent néanmoins formellement d'envisager de nouveaux projets: Etats-Unis, Australie, Pologne, Mexique, Japon et Turquie, même si beaucoup d'entre eux "n'ont aucune chance de voir le jour", selon les auteurs.