Italie : donner automatiquement le nom du père à l'enfant est "illégitime"

Luana Monoclesi, tient son bébé de 8 mois dans un centre de vaccination à Rome, le 23 février 2018,
Luana Monoclesi, tient son bébé de 8 mois dans un centre de vaccination à Rome, le 23 février 2018, Tous droits réservés Alessandra Tarantino/Copyright 2018 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Cour constitutionnelle italienne a déclaré mercredi "illégitime" l'attribution automatique du nom de famille du père à l'enfant

PUBLICITÉ

Le journal "La Reppublica" juge la "décision historique". En Italie, la Cour constitutionnelle a déclaré "illégitime" l'attribution automatique du nom de famille du père à l'enfant. Cette tradition bien ancrée a été jugée "discriminatoire et préjudiciable" à l'identité de l'enfant. 

La nouvelle règle veut que le nom de famille des deux parents soit donné dans l'ordre qui leur convient, sauf s'ils décident d'un commun accord de donner le nom d'un seul des deux, a précisé la plus haute juridiction italienne. En cas de désaccord entre les parents, il reviendra à un juge de statuer.

Alessandra Mussolini, la petite-fille du dictateur Benito Mussolini, s'est réjouie de cette nouvelle règle dans une interview au quotidien romain Il Messaggero, expliquant combien cela fut compliqué de donner à ses deux filles son propre nom de famille et à son fils les deux noms de famille.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie

Matteo Salvini survit à une motion de défiance sur ses liens avec Moscou